Lisa-Marie
écrit à

   


Léo Ferré

     
   

Arthur Rimbaud

   

Bonjour à vous,

Je m'appelle Lisa-Marie et j'aimerais que vous répondiez à une question. Vous avez interprété, il y a bien longtemps, les poèmes d'Arthur Rimbaud. Avez-vous aimé le faire? Quel poème vous a le plus marqué? Êtes-vous un grand fan de poésie? Arthur Rimbaud fait-il partie des poètes dont vous êtes fan?

Cela semble peut-être étrange comme lettre mais j'aimerais bien savoir.

Bien à vous,

Lisa-Marie


Lisa-Marie,

Fan? Un peu mais dans un autre lexique, une autre proximité. Il y a entre eux et moi l'épaisseur des songes, ma contrée sensible, le pays où je m'enlise, la vie qui ne demande aucune exploration, aucune explication. La solitude envahie. Venus des mots, il faut nous en éloigner, les exclure de tout entendement. Entre eux et moi un lien refait. Des poètes préférés? La poésie, toute la poésie, la vraie, celle des Maudits, ceux qui m'arrivent au détour d'une pensée, aux cimes des chagrins. Quand je m'inverse dans leurs vers. Alors je suis ici, je suis ailleurs, à l'âge de Rimbaud, à la fatigue de Marseille. Ma saison en enfer, ma voix sur leur musique, la porte qui sourit merveilleusement... Le manque. Je l'ai résolu. Pas comme avec les hommes, les femmes, nos voisins pesants. Je l'ai écrit pour Baudelaire: «Quand tu me manques, je te mets en musique, humblement. C'est vraiment la seule rose que je puisse apporter sur ta tombe». Alors pour les mots, pour les explications précises, on verra plus tard. Je t'embrasse.

Léo


Cher ami,

Quel plaisir d'avoir reçu cette réponse tant attendue! Votre texte est si poétique! J'ai adoré et j'ai beaucoup appris. Pour les explications plus longues, vous pourrez m'en faire parvenir quelques-unes quand vous aurez le temps! Je suis bien patiente. Merci de tout cœur en vous embrassant de retour!


Bien à vous,

Lisa-Marie