Tine
écrit à

   


Léo Ferré

     
   

Aidez-moi...

    Bonsoir Léo;

Une lettre qui va peut-être vous paraître un Appel au secours mais que j'avais vraiment envie de vous Écrire.

Comment vivre alors que le seul être qui fait battre votre coeur habite à 500 km de vous? Un an. Un an que je ne l’ai pas vu autrement que sur MSN. Un an qu'il est dans ma tête. Ce moment où nos lèvres se sont embrassées, mon coeur a chaviré et a fait un tour de 360°. J'écoute vos chansons en boucle et je m'y retrouve. «Je l'aime à en mourir», voilà une phrase. Une phrase qui résume tout. Dois-je l'oublier? Dois-je espérer?

Espérer, toujours espérer... La vie n'est faite que de ces mots.

Répondez-moi vite.

Tine



Bonjour Princesse,

Bonjour à une erreur de destinataire!

Suis-je bien le récepteur d'un appel au secours, d'un conseil en liaison sentimentale? Quand je vois un couple… Quand j'entends la moitié d'un couple… Toque chez Ménie Grégoire, feuillette Elle. La réponse est sur une fiche-cuisine. Il est loin de toi. Alors rejoins-le ou oublie-le. Ça tient en une ligne, un demi-soupir. Tu l'aimes à en mourir. Repasse Cabrel, refais le pli. Supprime les MSN, prends le TGV. Invente des formules de retrouvailles: JSL. Je suis là, déshabille-toi mon amour. À jamais… Écoute mes chansons. Mais ne me consulte plus. Je suis déconventionné depuis quelques lunes. Écoute-toi, fais ce que tu veux. N'oublie jamais que tu es une denrée. Et ne prends jamais conseil de personne. Jamais…

Qu'est-ce que c'est l'amour? Mon stylo n'a plus de cartouches. Ton courrier me fait froid.

Léo