lucile__19
écrit à

   


Albert Einstein

     
   

Sujet qui blesse

    Cher Monsieur Einstein,

Je suis une de vos plus grandes admiratrices. Vos expériences étant très complexes et fortement intéressantes, il subsiste encore beaucoup d'incompréhension dans ma tête.

Mais je me pose une question, ma foi un peu délicate: nous savons très bien que vos expérimentations sur la matière avaient pour but de faire avancer la science, mais que certaines personnes en ont fait une arme de destruction très puissante, détruisant ainsi des villes entières.

Donc, ce que je voulais savoir, maintenant que vous savez ça, auriez-vous préféré éviter la création de la bombe atomique et donc ne pas découvrir le principe de fission de l'atome, laissant la science dans son ignorance, ou alors choisiriez-vous de laisser l'histoire telle qu'elle est maintenant, c'est-à-dire un savoir en science supérieur, mais avec un désastre civil en plus?

Lucile



Bonjour Lucille,

Ne vous en faites pas quant à l'incompréhension que vous pouvez avoir face à mes théories; elles sont les plus mal comprises de la physique. Cela ne m'affecte pas. D'ailleurs, j'étais avec Charlie Chaplin le jour de la première de son film «
Les lumières de la ville», et il m'a dit: «Moi, on m'acclame parce que tout le monde me comprend et vous, parce que personne ne vous comprend».

Plus sérieusement, vous avez bien raison quant au sujet de ce message, et votre interrogation est tout à fait légitime. Il est bien entendu de tous, sauf peut-être de Teller, que la bombe atomique n'est pas la meilleure chose que l'humanité ait créée. Pour comprendre les motivations des physiciens qui l'ont créée, dont je ne faisais pas partie, il est absolument nécessaire de replacer les choses dans leur contexte historique. En 1939, alors que le régime nazi de l'Allemagne menaçait sérieusement l'avenir de l'humanité, il est apparu impératif à quelques physiciens que si la bombe atomique devait être découverte par ces gens, l'usage qui en serait fait irait bien au-delà des pires cauchemars. Certains d'entre eux m'ont alors approché pour que j'intercède en leur faveur auprès du Président des États-Unis, au moyen d'une lettre. Je suppose que vous connaissez la suite. La destruction des deux villes japonaises n'était absolument pas au programme des scientifiques qui ont créé la bombe, et, bien sûr, j'ai vécu avec le remords pendant une longue période, moi, le pacifiste convaincu. Plusieurs scientifiques et moi-même avons tenté de créer ou de mettre en place un organisme mondial de supervision et de contrôle de l'arme atomique, afin d'éviter sa prolifération.

Heureusement, on me dit qu'à votre époque, bien que l'uranium serve toujours à fabriquer des bombes, on l'utilise également dans des réacteurs pour produire de l'électricité destinée à alimenter des villes entières. Comme quoi, une invention n'est jamais bonne ni mauvaise en soi. C'est l'homme qui la crée qui en détermine les utilisations.

Albert Einstein