tahraouielhadj@hotmail.fr
écrit à

   


Albert Einstein

     
   

Rayonnement en trajectoire cyclique

    Bonjour Albert,

Voila, je suis juste un curieux qui aime s'informer sur les théories scientifiques, la théorie de l'espace-temps, alors mon intérêt dans la supposition ou l'on voyager dans le temps.

Supposons que l'espace temps (du moins les rayonnements qui y sont liés) peuvent être deviés de leur trajectoire par la masse gravitationnelle d'un objet comme la Terre. Cela voudrait dire que si un objet avait une masse gravitationnelle assez importante pour replier ces rayonnements en une trajectoire cyclique cela voudrait dire un point X passait en boucle à un point y indéfiniment, cela voudrait dire que si un flux de rayonnment était en mouvement cyclique dans notre galaxie il nous serait possible à partir de ce point y de revenir à un instant T-x de notre galaxie.

Autre point sur lequel je devoile mes idées reçues: imaginons que nous pourrions voyager dans le temps alors la notion d'avant et d'après ne seraient plus en fait nous voyagerons intégrant donc une dimension supplémentaire à notre espace-temps donc sur un plan physique: il s'agirait de 5 dimensions.
 

Cher ami.

Concernant votre trajectoire cyclique, vous n'êtes pas loin de la définition d'un trou noir. Dans un trou noir, la gravitation est tellement élevée que même la lumière ne peut pas s'en échapper. La masse du trou noir en elle-même définit un horizon des évènements, un rayon, en-deçà duquel nous ne pourrons jamais avoir la moindre information.

Le voyage dans le temps dans le sens où vous l'entendez est impossible, mais si jamais cela devait arriver, il ne s'agirait pas de 5ème dimension. Nous voyagerions simplement dans la dimension temporelle de l'espace-temps.

Albert Einstein


Merci pour cette réponse mais ma curiosité n'en demeure pas moins rassasiée; ma persistance concernant le voyage temporel me force à meposer cette question: selon la relativité la vitesse et l'endroit oùl'on se trouve donne deux variables différentes pour la même perception de vitesse: ex. du passager dans le train et dans la gare.

Donc si dans l'absolu nous (notre champ gravitationnel) était aussi élévé que celui de notre planète nous serait-il possible alors de créer des distorsions du flux temporel des radiations émisent par le soleil? Donc serait-il possible dans certaines conditions physiques et théoriques de créer une situation libérant un corps de l'application de la gravité dans son champ d'action?

P.S. Je ne suis pas étudiant mais j'avoue que les théories de la physique me passionnent.

Merci d'avance cher professeur


Mon cher ami,

Non, il n'est pas possible de libérer un corps de l'attraction gravitationnelle qui s'exerce sur lui.

Albert Einstein