liliana.vernet+wanadoo.fr
écrit à

   


Albert Einstein

     
   

Parlons un peu d'amour (2)

    Veuillez noter que cette lettre fait référence à la lettre intitulée «Parlons un peu d'amour»
    Re bonjour,

C'est un autre sujet (en dehors des trous de vers) qui m'interpelle beaucoup.

Et que se passerait-il, selon vous si on était amoureux de l'univers entier? Ce fameux neurotransmetteur, la dopamine, je suppose, étant en grande quantité, pourrait-il prévaloir sur l'adrénaline et nous rendre plus ouverts au monde, voire meilleurs?

Je ne pense pas que ce soit une question à poser aux «docteurs du cerveau», comme vous dites, mais aux cardiologues!

Cordialement

Liliana Vernet



Madame,

Je ne suis qu'un pauvre physicien tout à fait dépassé par vos propos.

Albert Einstein
 

Ce n'est pas grave, Monsieur Einstein, vous avez d'autres qualités et vous l'avez démontré bien souvent.

Cordialement.

Liliana Vernet