liliana.vernet+wanadoo.fr
écrit à

   


Albert Einstein

     
   

Mon point de vue sur l'univers

    J'aimerais partager avec vous mon point de vue sur le dialogue concernant l'univers. Ce n'est pas parce que les observations de Hubble ou autres ont démontré quelque chose que c'est toujours vrai. Je ne connais pas vos douzaines de constantes et je ne vois absolument pas en quoi consiste votre secret... Pourriez-vous l'expliciter s'il vous plaît?

L'univers n'est compréhensible que par l'énergie positive de vie qui est celle de l'Amour, je ne vois vraiment pas d'autres constantes! La vie est partout et vos constantes, vous pouvez les enlever, transmuter, changer: la vie sera toujours là car elle est nature même de l'univers!

Essayez juste d'imaginer que le contraire de toute chose bonne n'existe pas, et il n'existera pas dans votre vie, c'est ainsi qu'est fait l'univers... Malheureusement «Errare Humanum Est» et nous sommes dans l'erreur.

Bien cordialement

Liliana Vernet



Bonjour Madame,

J'ai hésité avant de vous répondre. Votre point de vue est discutable. Je suis un scientifique et j'ai foi en la science. Je crois aux observations que les expérimentateurs me transmettent. Par contre, vous avez raison sur un point cependant: l'amour existe encore, heureusement.

Albert Einstein
 

Si vous avez le temps et l'envie d'en discuter, n'hésitez pas.

Je vous souhaite de passer un bon dimanche et peut-être à bientôt.

Liliana Vernet
 


Dimanche? C'est veille de Noël ici.

Albert Einstein


Joyeux Noël alors!

Si j'admets que le 4 décembre est une veille de Noël chez vous et que cela fait 20 jours d'écart avec ce qui est supposé être sur la majeure partie de la Terre, je pourrais admettre qu'en ne prenant que la vitesse de la pensée (qui, elle, j'imagine, n'a pas encore été calculée par vos chers confrères), vous pourriez vous situer dans une autre galaxie lointaine et je suis intimement convaincue qu'elle a des caractéristiques bien spécifiques dont vous seul êtes le détenteur mais qu'elle possède, de toute évidence, une forme de losange.

Sur le plan terrestre, je peux également faire une autre supposition, à savoir celle qui nous permet de calculer une autre dimension: en marchant à une vitesse moyenne de 18 km/jour, vous seriez capable de parcourir 360 km (à condition qu'il n'y ait pas d'obstacles! ), ou bien 360°, soit un cercle complet. Ceci nous amène à croire que vous choisiriez plutôt les kilomètres aux degrés.

Ce ne sont que 2, voire 3 possibilités, mais il en existe plein d'autres pour arriver à fêter Noël comme tout le monde. Mais, de toute évidence votre choix est différent et je serais bien curieuse de savoir comment on fête Noël chez vous.

Cordialement.

Liliana Vernet


Madame,

La seule évidence qui tienne, ici, c'est que vous et vos contemporains de Dialogus, ne voient pas le temps passer à la même vitesse que moi, ici à Princeton. Je prends en exemple toute la série des messages que j'ai reçus à l'été 1944. On me dit que pour vous, il s'est écoulé presque trois ans. Je n'ai pas d'explication à ce phénomène, mais il semble que toutes les personnalités de Dialogus le vivent.

Albert Einstein
 


Monsieur Einstein,

J'ai pris un peu de temps avant de répondre, votre message demandant réflexion.

J'ai tenté de trouver une explication, évidemment! c'est un vilain défaut...

Et voilà:

Si j'admets que l'année 1944 = 1, alors le temps T = 1; et que presque 3 ans se sont écoulés pour nous, ce qui revient à dire que écart temps ET = 9 (car 3 x12 = 36 et que 3+6 = 9).

Le problème que vous posez est que écart temps n'est pas exactement 9 mais «presque 9» (pT), alors je peux admettre que:

1°) ET = 9 + T = 10 = 1 conclusion: ET = T donc le temps n'existe pas

2°) ET = 9 - pT = 9- (9-80) = 9 - 69 = 60 = 6

alors si ET = 6, voilà pourquoi le conducteur se trouvait seul en Suisse le 17/01/1944.

Et si j'admets également que vos confrères ont fait une erreur d'interprétation de l'équation E = Mc², j'en arrive à la conclusion que ET = MC1 et ne vous fiez pas trop à la signification ET donnée ci-dessus car cela peut signifier indifféremment « Espace-Temps» ou [ITI] ou toute autre chose au moment de la lecture.

Réfléchissez-y.

Merci d'avoir consacré du temps (celui qui n'existe pas) à la lecture de mon message.

Cordialement.

Liliana


Chère Liliana,

Tout ce que vous dites est très intéressant, mais je dois vous avouer que je me sens dépassé par vos propos. Je ne connais absolument rien à ce que vous semblez utiliser de la numérologie. Vous comprendrez que je ne désire pas aller plus loin dans cette correspondance.

Je vous souhaite le meilleur que vous souhaitez.

Albert Einstein
 


Cher Albert Einstein,

Je vous remercie de votre réponse.

Je comprends parfaitement que mes propos sont quelque peu déroutants et que vous préfériez arrêter notre correspondance.

Je vous remercie encore de votre patience et vous souhaite beaucoup de bonnes choses.

Liliana