lolicht@noos.fr
écrit à

   


Albert Einstein

     
   

Le sens de la fameuse citation

    Bonjour Albert,

Je me permets de vous demander, une bonne fois pour toutes, de nous expliquer ce que vous avez voulu dire par: «Dieu ne joue pas aux dés»

- le hasard n'existe pas, le déterminisme domine, la connaissance des lois de l'univers permet de comprendre son évolution

- ou bien s'agissait-il d'une boutade contre la mécanique quantique et ses paliers entiers (plus exactement, multiples de la constante de Planck)?

Les forces qui dominent notre univers ne s'expriment pas par palier (1xk , 2xk etc ...)

Salutations!

Laurent
 

Laurent,

J'ai souvent utilisé des allégories en mentionnant Dieu. Face à la beauté de l'ordre merveilleux de la nature, définissable mathématiquement, j'ai dit une fois «Dieu est subtil, mais pas malveillant». Des années plus tard, au congrès de physique de Solvay, en 1930, face à la théorie quantique probabiliste que défendait Bohr et qui me rebutait, j'ai dit «Dieu ne joue pas aux dés». Et ce bon vieux Niels, exaspéré, a lancé, comme ça: «Albert, cessez de dire à Dieu comment il doit se comporter!»

Albert Einstein