le mysterieux inconnu
écrit à

   


Albert Einstein

     
   

Fusion Nucléaire à Froid ou Capteur à Neutrino

    Samedi, le 27 novembre 2004

Cher Monsieur Einstein,

Ma recherche personnelle sur la compréhension concernant la Fusion Nucléaire à Froid a finalement abouti à une conclusion possible, je dis bien possible, faite à partir de l'analyse des observations que j'ai recueillies et des indices que j'ai accumulés tout au long de ma vie. C'est un défi de taille, et colossale, je le sais, mais ce terrain m'a toujours intrigué et amusé depuis ma tendre enfance. Après maintes pelletées dans ce champ d'énigmes, j'ai frappé un petit quelque chose de dur. Quelque chose qui est à la fois intéressant et très mystérieux.

Selon moi, Monsieur Einstein, l'expérience qui démontrerait une fois pour toutes de manière fiable la Fusion Nucléaire à Froid est la suivante...

***

Dans une sphère rigide construite d'une matière avec laquelle la lumière ne subit aucune, ou le moins possible, de diffraction et de réflexion (comme l'acrylique par exemple), dont son rayon intérieur est de 3.610 ± 0.001 décimètres, scellée sous vide à une température de vingt degrés Celsius (20°C), pointée par un projecteur de très haute intensité, installée dans une chambre noire construite à l'intérieur d'une cage de Faraday, et munie d'un système d'échappement sur le dessus de la sphère où un détecteur d'hélium de haute précision est installé à son embouchure.

Allumez le projecteur, fermez la valve du système d'échappement et, suivant les règles de l'art, mettez soigneusement, en cadence la plus rapide possible, ces cinq (5) ingrédients à l'intérieur de la sphère dans l'ordre suivant; 1) 56.1062 ± 0.0005 grammes de fer brut obtenu dans des fournaises chauffées à plus de mille degrés Celsius (1000°C) possédant un taux total d'impuretés de quatre pour cent à six pour cent (4% à 6%) de carbone, de soufre et de phosphate 2) 21.0185 ± 0.0005 grammes d'eau distillée 3) 34.454 ± 0.001 grammes de chlore 4) 19.000 ± 0.001 grammes de fluor et 5) 0.3360 ± 0.0005 gramme d'hydrogène. Une fois tous les ingrédients emprisonnés dans la sphère, éteignez le projecteur. Lorsque la réaction chimique atteindra son moment d'équilibre, ouvrez délicatement la valve du détecteur d'hélium et… observez!

Ce que je prédis avec cette expérience est ceci. Le détecteur signalera la présence d'hélium dans la sphère. À cet instant, vous aurez devant vous la preuve que des atomes d'hydrogène fusionnèrent ensemble à la température ambiante pour donner naissance à un nouvel élément: l'hélium. Cet expérience prouvera hors de tout doute que, dans la sphère, il y eut fusion nucléaire à froid ou, si vous préférez, nous aurons construit notre premier Capteur à Neutrino.

La prétention a ses raisons lorsqu'elle est justifiée. Je répète ce que vous avez déjà dit un jour Monsieur Einstein: «aucune somme d'expérimentations ne pourra jamais me prouver que j'aie raison; une seule expérience me prouvera que je me trompe.» C'est ce que je redis aujourd'hui avec toute mon humilité et ma sagesse.

Monsieur Einstein, qu'en pensez-vous???

Bien à vous,

Le mystérieux inconnu
 

Cher ami,

Je ne sais trop quoi penser de tout ça. Ça ressemble à une recette d'alchimiste, mais je suis bien mauvais juge; je ne suis ni chimiste ni physicien atomiste.
Par contre, je voudrais vous demander: mais pourquoi ne la faites-vous pas, cette expérience?

Je vous souhaite la meilleure des chances dans vos recherches.

Albert Einstein
 


Cher Monsieur Einstein,

Merci infiniment d'avoir fait suite à mon message. Avant de répondre à votre question, je tiens à vous dire qu'une formidable équipe de marketing associée avec une grande maison d'Éditions réputée mettent actuellement leurs énergies et leurs efforts en commun pour le lancement de mon prochain livre. La communauté scientifique aura donc entre leurs mains une nouvelle approche, une nouvelle vision de la physique moderne, et cela, dès le début 2005.

Maintenant pour répondre directement à votre question, je n'ai pas tenté de faire l'expérience ni même fait des démarches pour la simple et unique raison que, pour des raisons de sécurité, la mise sur le marché de mon livre est primordiale avant de faire quoi que ce soit, de manière à éviter, selon moi, qu'une entreprise privée ou qu'un petit groupe d'individus ou même qu'un seul pays détienne le secret de la fusion nucléaire à froid.

Si l'expérience se réalise un jour et qu'elle ne soit pas concluante, la vie continuera et je garderai toujours mon sourire. Mais, par contre, si cette expérience est concluante, c'est-à-dire que les prédictions sont vérifiées et confirmées, appelez vite votre courtier boursier car la matière première qui deviendra la pierre angulaire de notre futur système capitaliste ne sera plus l'or noir, le pétrole, mais le fer.

Joyeux Noël, bonne année et merci beaucoup pour votre support Monsieur Einstein.

Amicalement vôtre,

Le mystérieux inconnu


C'est bien, le partage international, j'approuve.

Albert Einstein