Encore E=mc2
       

       
         
         

Catherine Coursol

      Bonjour mon cher monsieur Einstein,

Lors de mon cours de sciences physiques je dois faire une présentation orale sur votre sujet. En effet, il faut que je parle de votre théorie E=MC².J'aimerais savoir comment le mieux l'expliquer clairement pour que tous les élèves comprennent très bien. De plus, il faut que je fasse une feuille de notes.

Merci de me répondre rapidement, ma présentation est très bientôt,
Au plaisir,

Catherine Coursol

 

       
         

Albert Einstein

      Chère amie,

Je ne connais pas votre niveau académique, aussi je ne sais pas trop à quel niveau situer ma réponse. Je vais vous expliquer les choses comme elles sont, j'espère que vous saurez en saisir l'essentiel.

D'abord le rapport E=MC2. C'est le rapport énergie-matière. Toute matière peut être convertie en énergie, et toute énergie en matière. Le M est la masse de l'objet, C est la vitesse de la lumière, qui est égale à 300 000 km/s. C2 veut dire qu'il faut mettre cette vitesse C, au carré, ce qui fait un très gros nombre. On voit ainsi que même une très petite masse peut générer une très grande quantité d'énergie lorsqu'elle est convertie en énergie.

Les noyaux atomiques comprennent des protons et des neutrons liés par ce que l'on appelle la force forte. Nous savons également que la masse du noyau est toujours inférieure à la somme des masses individuelles des protons et des neutrons qui le constituent. C'est ce qu'on appelle le «défaut de masse». La différence mesure l'énergie de liaison nucléaire qui confère sa cohésion au noyau. Si un neutron entre en collision avec un atome d'uranium 235, l'uranium devient instable et se fissionne en un noyau Kr-89 et un noyau de Ba-144, libérant des rayons gamma, et deux neutrons, qui iront à leur tour entrer en collision avec d'autres noyaux d'uranium, créant une réaction en chaîne. La fission d'un seul noyau produit une moyenne de 2,4 neutrons et une énergie de 215 MeV. Comme la masse totale des deux noyaux produits par la fission est légèrement inférieure à la masse du noyau originel qui les a engendrés, cette fission est susceptible de libérer une quantité d'énergie prodigieuse, en raison du rapport E=MC2.

Albert Einstein