Retour en page d'accueil de Dialogus

Fanny 
écrit à
Albert Einstein
Albert Einstein


Charlie Chaplin


    Cher Monsieur Einstein,

Je m'appelle Fanny, j'ai quinze ans. C'est pour moi un grand honneur de vous écrire car vous êtes, bien sûr, un très grand homme que j'admire beaucoup. Mais je suis par ailleurs une très grande admiratrice de Charlie Chaplin. Et j'ai bien sûr appris dans ses mémoires qu'il était un ami à vous.

Ma question va certainement vous paraître étrange, mais pourriez-vous m'éclairer sur sa personnalité? Car malgré le fait que je me renseigne depuis quelques années maintenant sur cet homme, beaucoup de gens ont un point de vue différent sur lui, et on parle même d'un homme à «plusieurs facettes».

Merci d'avance de me répondre.

Salutations distinguées,

Fanny



Chère Fanny,

Je n'ai que de bons souvenirs de Charlie. Et quel blagueur c'était! Alors que moi et ma famille habitions Schöneberg, Charlie était venu nous visiter. Il a par la suite écrit dans une lettre «...si les Einstein étaient tout à fait charmants, leurs tapis et tentures étaient décidément hideux...» C'est bien Charlie ça.

Et en 1931, alors qu'il m'avait invité à la première de la projection des «Lumières de la Ville», le public, nous reconnaissant, nous acclama tous les deux. Charlot me glissa à l'oreille: «Moi, on m'acclame parce que tout le monde me comprend et vous on vous acclame parce que personne ne vous comprend!»

Je retiens de Charlot un homme à l'esprit extrêmement sympathique, convivial, constamment rieur. Lui et moi sommes reconnus pour l'usage de notre langage non verbal. Il n'y a qu'à le voir dans ses films muets pour comprendre ce que je veux dire.

Et puis, j'ai beaucoup appris de la renommée de Charlie. Un soir, sous la lueur des projecteurs, je lui ai demandé ce que tout cela signifiait. Il m'a répondu «Rien, absolument rien». J'ai par la suite appris à utiliser ma propre renommée pour parler de pacifisme, de sionisme, et contre les nazis.

Finalement, je pense avoir moi aussi influencé Charlie à ma façon et par mon discours anti-fascisme. N'oublions pas son œuvre «The great dictator».

Albert Einstein



M. Einstein,

Merci pour votre réponse. Cependant, je pense fortement que sa personnalité était... je ne dirais pas différente, mais lui-même était un peu différent suivant l'époque... certainement pour les épreuves qu'il a dû subir à certains moments de sa vie. Au moment du parlant, il était inquiet, par exemple.

Mais il est intéressant, en tout cas, de connaître votre point de vue vis-à-vis de lui.

Salutations distinguées.

Fanny



Cela a été un grand plaisir pour moi que de me rappeler ces bons souvenirs, qui m'ont éloigné pour un temps des difficiles équations que je tente de résoudre présentement.

Merci,

Albert Einstein



Tout le plaisir fut pour moi, Monsieur Einstein! Merci à vous!

Fanny
************************Fin de page************************