tom.hanson@free.fr
écrit à

   


Albert Einstein

     
   

Armand Gatti

    Voilà, il y a un monsieur qui s'appelle Armand Gatti (c'est un artiste très connu), qui écrit cela:
La théorie des Quanta, vous connaissez? Non? Ah! alors voyons ça tout de suite!... Cela fait allusion à un monde dont on n’a pas les mots pour pouvoir le suivre. L’élément de base, c’est la particule qu’on ne voit pas et qui est en même temps une onde... Si on dit que ça c’est ça et qu’en même temps ça c’est ça, il y a quelque chose qui est de l’ordre de la symétrie. J’établis un rapport de symétrie. Toute ma dramaturgie est fondée sur la symétrie. Nous sommes faits et forgés dans un monde déterministe et nous avons un langage déterministe. Or, la théorie des Quanta, c’est celle de la relativité: il n’y a pas une vérité, il y en a plusieurs, de multiples. D’un côté, il y a le déterminisme appliqué à l’infiniment grand et de l’autre côté, il y a l’infiniment petit: le monde du probabilisme. La révolution, elle est dans ce qui a été le plus grand soufflet envoyé aux sciences fondées sur l’observation. La théorie des Quanta s’attaque à ce qu’on ne voit pas et fait la preuve que ce qu’on ne voit pas, ça existe. La tentative de notre pièce, c’est d’essayer de dire ce monde qui est probabiliste et de faire naître un nouveau langage. Le terrible dans les Quanta, et ça on l’a découvert ici, c’est qu’il n’existe qu’en laboratoire et pas dans la nature. Il faut l’admettre: la particule est une onde. On dit que c’est une symétrie mais on n’a pas les arguments. Et alors que j’ai enfin trouvé la révolution, elle est déjà remise en question. Je ne sais pas par quoi: par l’usage même que j’en fais? Donc, le fait d’être un homme empêchera toujours toute révolution. Mais on en gardera le besoin.
Si je dis que ce qu'écrit Armand Gatti est un sophisme, c'est-à-dire un raisonnement fallacieux qui prend l'apparence de la rigueur et de la logique, mais qui, en fait, est faux car incomplet ou ambigu, est-ce juste?

T O M
 

Cher Tom,

Oui, c'est tout à fait juste. D'une part, il entremêle théorie des quanta et mécanique quantique. D'autre part, la mécanique quantique, probabiliste, N'EST PAS la relativité. Ces deux théories sont même opposées. Finalement, la particule n'est pas qu'une onde, elle est aussi un corpuscule. C'est la dualité onde-corpuscule. Voilà ce qu'on peut appeler de la pseudo-science; un individu lit deux ou trois bouquins, à gauche et à droite, il glane des informations sur les théories scientifiques à la mode, il y ajoute sa propre interprétation, et donne un produit final qui est une approche artistique de sujets purement scientifiques.

Albert Einstein


Merci pour votre aide.

Et Bravo! Votre site est génial.