Retour en page d'accueil de Dialogus

Cobac D. 
écrit à
Albert Einstein
Albert Einstein


Addition des vitesses


    La théorie bien connue de l'addition des vitesses de Galileo Galilei explique v'=V+v (en simple). Pourquoi ne serait-il pas envisageable d'appliquer cette affirmation à des vitesses bien plus grandes?

La lumière ayant une vitesse finie. Si on admet un vaisseau très spatial volant à vitesse constante approchant de la vitesse de la lumière, et un objet, dans ce vaisseau, allant dans la même direction que  le vaisseau, à une allure constante. Admettons, encore, qu'en additionnant les deux vitesses, on obtient un total de 350000 km/s. Un point d'observation fixe verrait passer l'objet, dans le vaisseau, à 350000 km/s? Oui! Mais un solide ne peut atteindre de telles vitesses!

Cobac D.



Cher ami,

Non, un point d'observation fixe ne verrait pas passer le vaisseau à 350 000 km/s, pour la simple raison que les vitesses ne s'additionnent pas comme Vt = v1 + v2, mais par une formule un peu plus compliquée, de type relativiste, comme ceci :



En raison du fait que la vitesse de la lumière est une vitesse limite, la formule précédente s'applique dans toutes les additions de vitesses. Pour les basses vitesses, la formule simplifiée peut être utilisée, mais pas pour les grandes vitesses.
 
Albert Einstein
************************Fin de page************************