Monique Lancel
écrit à

   


Alexandre Dumas

     
   

Tu es un des plus grands

    Cher grand Alexandre,

Tu n'es pas contrarié, j'espère, que je te tutoie et que je t'appelle Alexandre. Non, sûrement pas. Tu es très snob mais pas bégueule. Je voudrais te dire que pour moi tu es un véritable écrivain et même un des plus grands. Tu donnes la vie, le mouvement même de la vie, dans tes romans. Rien n'est plus important. Et puis tu apportes tant de plaisir à tes lecteurs! Je n'ai qu'un mot à dire: je t'aime.

Et là où tu es, à présent, continue à amuser ceux qui t'entourent.

Monique.



Très chère Monique,

Je vous remercie pour ce compliment! Vous savez, ce sont généralement ces élans pleins de sincérité qui font le plus chaud au coeur. Merci.

A. Dumas