Retour en page d'accueil de Dialogus

Clémence
écrit à

Alexandre Dumas


Travail de français en quatrième 2


   

Monsieur Dumas,

Je m’appelle Clémence et je suis en classe de quatrième. J’ai une question fort indiscrète et j’espère qu’elle ne vous attristera pas trop: qu’avez-vous fait lorsque vous avez appris que votre femme vous avait trompé? Même si, vous non plus n’êtes pas trop fidèle, il faut l’admettre… Vous savez, monsieur Dumas, je sais plein de choses sur vous, par exemple que vous avez eu plusieurs liaisons. Alors, encore une fois, je vous prie de bien vouloir m’excuser pour cette question indiscrète et j’espère que vous me répondrez.


Cordialement,

Clémence.


Chère Clémence,


Je viens de lire votre lettre et si vous étiez un homme, je vous eusse envoyé mes témoins ce soir même pour fixer avec vous les conditions du duel; et demain, dans les bois de Vincennes, je vous en aurais apporté la réponse en personne; mais l’âge de l’innocence et de la candeur étant celui que j’admire le plus chez le genre humain, je vais vous répondre le plus naturellement possible.

Et pour vous répondre naturellement et sincèrement, ma chère, je vous dirai simplement que j’ignore si ma femme m’a trompé. Mais si d’aventure je venais à l’apprendre, je crois que je lui rendrais illico sa liberté et, dans un même mouvement, reprendrais la mienne. J’ai entendu comme vous la rumeur qui circule actuellement dans Paris à ce sujet, rumeur qui se nourrit, pour partie, du fait que ma femme effectue en ce moment un voyage à Florence pour affaires qui la regardent. Je vous renvoie, pour le récit qu’on en a construit -bien artistement d’ailleurs- à une lettre que j’avais publiée dans ce courrier en réponse à une question similaire à la vôtre.

Enfin, vous constatez que j’ai eu plusieurs liaisons; cela est exact et, à dire le vrai, je ne renonce pas à en avoir quelques-unes encore avant de paraître devant le Seigneur. Ceci pour la simple raison que j’ai un train de vie qui roule à une vitesse particulière, ce qui requiert des conditions particulières. En d’autres termes, c’est par humanité que je suis un amant volage. Car si je n’avais eu qu’une maîtresse, la malheureuse eût expiré sous peu de temps.


J’ai l’honneur d’être, ma chère Clémence, votre humble et obligé,

Alex. Dumas.

************************Fin de page************************