Jessica
écrit à

   

Charles Darwin
Charles Darwin

     
   

Voyage sur le Beagle

   

Bonjour Darwin!

Durant le périple en mer à bord du Beagle, le capitaine Fitzroy eut une idée. Il décida de faire une expérience assez étonnante sur une peuplade primitive d'Argentine, je crois. Pourrais-je avoir une référence où trouver le détail de cette expérience? Sur quelle peuplade? Et y a-t-il eu succès?

Merci d'avance!


Chère Jessica,

Je pense que vous faites référence aux Fugiens du capitaine Fitzroy.

L'expédition au cours de laquelle j’ai effectué mon voyage autour du monde en tant que naturaliste de 1831 à 1836 n’était pas la première du Beagle et, au cours de la première expédition du Beagle, de 1828 à 1830, le capitaine Fitzroy avait emmené à bord du vaisseau quatre habitants de la Terre de Feu, deux hommes, un garçon et une fille, appelés York Minster, Boat Memory, Jemmy Button, et Fuegia Basket.

Boat Memory mourut de petite vérole peu après le retour du Beagle en Grande-Bretagne, en 1830. Le capitaine Fitzroy s’occupa, à ses frais, de donner à ces Fugiens les bases d’une éducation européenne et chrétienne et de leur apprendre l’anglais.

York Minster, Jemmy Button et Fuegia Basket embarquèrent à bord du Beagle lors de sa deuxième expédition, et l’idée du capitaine Fitzroy était de les ramener sur leurs terres natales afin qu’ils civilisassent leurs compatriotes, accompagnés d’un missionnaire, le révérend Matthews. Celui-ci et les trois Fugiens furent débarqués en Terre de Feu à Woolya, où une petite mission fut installée, et où se trouvaient de nombreux autochtones. Nous laissâmes le révérend Matthews, York Minster, Jemmy Button et Fuegia Basket le 28 janvier 1833. Très rapidement cependant la situation se dégrada, et lors de notre retour quelques jours plus tard, le 6 février, le capitaine Fitzroy décida de reprendre à son bord le révérend Matthews.

L’année suivante, nous fîmes halte de nouveau à Woolya. Nous y trouvâmes Jemmy Button quasiment nu, amaigri et quasiment méconnaissable. Il avait abandonné toute trace ou presque de son éducation européenne et avait repris son mode de vie ancien. Il avait cependant enseigné quelques rudiments d’anglais aux membres de sa tribu. Malgré sa maigreur, il déclara qu’il était très heureux, qu'il se portait très bien, avait plus à manger qu’il ne lui fallait, et refusa de retourner en Angleterre. Le fait qu’il fût marié à une belle et jeune femme y était peut-être pour beaucoup. Il nous informa que York Minster avait construit un canot et qu’avec sa femme Fuegia Basket il était retourné dans sa tribu.

J’ai depuis été informé qu’en 1842, une femme fugienne parlant anglais avait passé quelques jours à bord d’un bateau de chasseur de phoques dans le détroit de Magellan. Je pense sans aucun doute qu’il s’agissait de Fuegia Basket, qui parlait assez bien anglais, et avait montré une grande facilité à apprendre toutes choses, en particulier les langues, ayant acquis rapidement quelques notions d’espagnol et de portugais lors de brèves escales faites en Amérique du sud, outre la connaissance de l'anglais.
Quant à Jemmy Button, il a été vu en 1855 par un groupe de missionnaires.

Je parle de cette histoire dans mon journal de voyage à bord du Beagle. Des informations se trouvent également dans le journal de voyage publié par le capitaine Fitzroy, et peut-être dans d’autres ouvrages publiés depuis.

Cordialement,

Charles Darwin