Billie, 14 ans
écrit à

   

Charles Darwin
Charles Darwin

     
   

Voyage

   

Bonjour monsieur Darwin,

En cours d’EAT, au lycée, nous avons parlé de vous. Dans la plupart de vos biographies, il est écrit, à propos de votre personne, «biologiste». Est-ce comme cela que vous vous définiriez?

Quel était le but premier de votre voyage sur le Beagle?

Notre professeure est une de vos grandes admiratrices et dit que vous avez permis de faire de grands progrès dans le monde de l’agriculture et de l’écologie. Est-ce vrai?


Chère Billie,

Suis-je biologiste? Certainement, bien que ce mot ne soit pas d’un usage très courant à mon époque. En effet, pour moi, le mot est assez récent. Le mot «biologie» – qui signifie «étude de la vie» – a été créé et employé pour la première fois en 1802 par le naturaliste français Lamarck, et le mot «biologiste» n’a été créé que trente ans plus tard. Puisque j’étudie la vie et son évolution, je suis donc un biologiste. Mais je suis aussi géologue. Je me décrirais donc plutôt comme un naturaliste, bien que le terme de biologiste soit vrai aussi.

Le but du voyage du Beagle était tout d’abord de procéder à des relevés cartographiques, plus particulièrement en Amérique du Sud. Le capitaine du navire, le commandant Fitz-Roy, souhaitait qu’un naturaliste complétât l’expédition, afin d’y ajouter des observations sur la faune, la flore et la géologie des terres encore mal connues qu’il allait visiter lors de son périple autour du monde. Pour moi, c’était l’occasion, à 22 ans, d’exercer ce métier de naturaliste, de faire des découvertes et d’échapper à la carrière ecclésiastique à laquelle mon père me destinait depuis que j’avais renoncé à mes études de médecine (j’ai eu d’ailleurs quelques difficultés à le convaincre de me laisser partir).

Je ne sais pas si j’ai permis de faire de grands progrès en écologie et en agriculture. Le mot même d’écologie n’existe pas encore à mon époque – n’oubliez pas que je vous écris en 1864 – et la publication de ma théorie ne date que de cinq ans. Tout cela est donc trop récent pour que je puisse estimer moi-même les conséquences à plus long terme de mon travail. En fait, votre professeur est mieux placée que moi pour en juger.

Cordialement,

Charles Darwin