Peter Pan
écrit à

   

Charles Darwin
Charles Darwin

     
   

Vers une stabilisation de l'évolution?

    Bonjour Monsieur Darwin,

Acceptez tout d'abord mes excuses pour ne pas vous avoir remercié plus tôt de vos réponses à mon verbiage insupportable et des références intéressantes qu'elles contiennent.

J'aimerais avoir votre avis sur la question suivante: une mienne connaissance a émis l'hypothèse que l'évolution subissait désormais une stabilisation, qu'elle était en quelque sorte en «perte de vitesse» par rapport à l'époque où les poissons sortaient de l'eau et tout ça (je prends volontairement des raccourcis, pas la peine de me faire la morale!). Les mécanismes de l'évolution conduiraient à une sorte d'état d'équilibre dans le vivant. L'hypothèse me semble un peu plus probable formulée de cette dernière façon, mais globalement elle m'a l'air bien peu rigoureuse... Qu'en est-il?

Bien à vous!

Peter Pan


Cher Peter Pan,

Mon point de vue est que l'évolution des espèces se poursuit, car les mécanismes qui en sont à l'origine persistent encore aujourd'hui, et n'ont pas de raison de s'arrêter, sinon avec la disparition de la vie sur terre, que les physiciens nous annoncent. Les êtres organiques au moment de la conquête du milieu terrestre n'étaient pas plus divers ni nombreux que maintenant. La plupart ayant disparu, les fossiles qui en restent nous surprennent par leur étrangeté, ce qui peut créer cette impression. Mais si quelqu'un avait vécu à l'ère primaire et se retrouvait brusquement à notre époque, je pense qu'il serait émerveillé –et peut-être effrayé– par la multitude et la diversité des êtres vivants qui n'existaient pas à son époque.

Cordialement,

Charles Darwin