Cécile
écrit à

   

Charles Darwin
Charles Darwin

     
   

Les bandes dessinées

   

Monsieur Darwin,

J'ai récemment appris de vous dans ma classe d'anthropologie. Nous avons lu beaucoup de bandes dessinées politiques illustrant votre théorie. Comment vous sentez-vous par rapport à celles-ci? Je sais que vous êtes un homme très élégant. Ne doutiez-vous jamais de vous quand vous faisiez votre théorie?

Cécile


Chère Cécile,

Merci de ton courrier. Je suis heureux d’apprendre que l’on parle de moi dans les cours d’anthropologie. Je suis plus étonné que l’on parle de ma théorie dans des bandes dessinées politiques. J’avoue que je ne sais pas trop ce qu’est une «bande dessinée» –probablement une invention postérieure à mon époque– mais ce qui m’intrigue le plus, c’est d’associer ma théorie à la notion de politique. Ma théorie est une théorie biologique, qui a certainement des conséquences anthropologiques –en particulier concernant l’origine évolutive de l’espèce humaine– mais certainement pas une théorie politique. Je ne sais pas comment on la présente d’un point de vue politique dans ces «bandes dessinées», mais je suis plutôt réservé sur les relations que l’on peut être tenté d’établir entre ma théorie et la politique.

Je te remercie de tes compliments sur mon élégance. Je ne sais pas si je les mérite, mais je les accepte avec plaisir.

Quant à ta dernière question, la réponse n’est pas simple. Lorsque j’ai commencé mon voyage autour du monde à bord du Beagle, en 1831, j’étais convaincu de la fixité des espèces. Au cours de ce voyage, j’ai fait de nombreuses observations qui m’ont amené, après réflexion, à remettre en cause cette idée et à penser que la diversité des êtres vivants était due à des modifications au cours du temps, ce qu’on appelle l’évolution des espèces. Il m’est difficile de dire précisément quand ce changement s’est opéré en moi, parce que ce changement de ma pensée s’est fait progressivement, mais je peux dire qu’un an après la fin de mon voyage, en 1837, j’étais convaincu de la réalité de l’évolution des êtres vivants. Cependant, à ce moment-là, je n’avais pas d’explication pour cette évolution, et je doutais de pouvoir en trouver une. L’idée de l’explication de l’évolution, c’est-à-dire les mécanismes de la sélection naturelle, m’est venue en octobre 1838. Je peux dire que, à partir de ce moment-là, je n’ai pas douté de la véracité de ma théorie. Par contre, j’ai beaucoup douté de ma capacité à en faire la démonstration, et à en convaincre les gens. Ceci explique que je n’ai publié ma théorie qu’en 1859, plus de vingt ans après en avoir eu l’idée.

Cordialement,

Charles Darwin