Jean-Claude L.
écrit à

   

Charles Darwin
Charles Darwin

     
   

Et la beauté?

   

Cher monsieur Darwin,

La beauté telle que nous la concevons est-elle un critère de sélection naturelle?

Au plaisir de vous lire.


Votre question n'est pas simple, et je n'y apporterai qu'une réponse partielle.

Certains traits de caractères –comme la couleur ou la taille des plumes des oiseaux– ne semblent pas procurer d'avantages adaptatifs autres que d'attirer les partenaires sexuels, ce qui suppose en retour qu'ils soient sensibles à ces traits de caractères, et attirés par eux. Ces caractères, que l'on pourrait qualifier d'esthétiques, sont donc des critères de sélection naturelle, puisqu'ils vont conditionner la capacité de reproduction des individus qui les portent. De ce point de vue, la beauté est un critère de sélection naturelle.

Cependant, la notion de beauté telle que l'homme la conçoit et cherche à la définir ne se réduit pas à des caractères sexuellement attractifs. Mais discuter de l'avantage adaptatif de la notion de beauté en général serait se lancer dans des raisonnements trop spéculatifs, dont je m'abstiendrai.

J'en resterai donc à la réponse que je vous ai donnée, tout en étant conscient de son insuffisance.

Cordialement,

Charles Darwin