Christian Richard
écrit à

   

Charles Darwin
Charles Darwin

     
   

Ailleurs dans la galaxie, sont-ils comme...

   

Bonjour Monsieur Charles Darwin,

Je me suis demandé ce que pourrait être la forme physique d'un extraterrestre ayant les mêmes capacité technologique ou «plus ou moins» égale à nous. J'en suis venu à la conclusion qu'il aurait obligatoirement la forme humanoïde comme nous.

Voici le résumé de ma réflexion:

1) Plusieurs millions d'espèces sur terre et seule la forme humanoïde (le premier singe) a su progresser vers l'homme que nous connaissons aujourd'hui.

2) Il y a tellement d'espèces sur terre qu'il est tout à fait légitime de croire que n'importe quel animal vivant sur une autre planète, peu importe où dans l'univers, y trouverait un animal qui lui ressemblerait. Donc il n'aurait pas mieux progressé que son semblable sur terre. Pas de technologie en vue.

3) Tous les êtres vivants sur terre qu'ils soient vertébrés ou invertébrés, tous ont eu leur chance de par leur population, leur millier de générations, leur million d'années d'existence, d'évoluer comme nous vers la sortie indiquée (ici vous n'êtes plus un animal mais un être pensant qui progressera vers le savoir et la technologie et etc etc...) NON, aucune de ces millions d'espèces n'a pu prendre le pas. SAUF le premier singe qui avait la forme humanoïde que nous avons toujours.

4) Pourquoi? Et bien j'en suis venu à la conclusion que l'évolution psychologique dépend essentiellement des possibilités du corps physique. Donc, pour progresser, le cerveau doit avoir des armes spécifiques comme des mains qui le pousseront vers la création d'outil, des pieds et des jambes qui lui donneront la possibilité de se tenir debout et d'avancer la tête haute, ce qui lui donne une sensation de grandeur supérieure aux autres animaux sauvages. Et je pourrais citer beaucoup d'autres exemples mais je m'arrêterai là.

Ai-je raison de croire que seule la forme humaine peut devenir ce que nous sommes et cela partout dans l'univers?

Merci à l’avance de me lire et de répondre.

Christian Richard


Cher Monsieur,

Je crains de ne pas être d’accord avec vous.

Tout d’abord, il est très difficile d’imaginer ce que pourraient être les conditions de vie sur une autre planète, ni les types de vie qui auraient pu s’y développer. Mais, même en imaginant une planète extraterrestre assez similaire à la nôtre, et en raisonnant simplement sur les formes de vie existantes, je n’ai aucune difficulté à imaginer qu’un être ayant les mêmes types de capacités technologiques que nous –comme par exemple maîtriser le feu, fabriquer des outils, voire, pour parler d’une avancée technologique récente dans l’histoire de l’humanité, être capable de pratiquer l’agriculture et l’élevage– puisse avoir une forme proche d’une mouche, d’une araignée ou d’une poule.

Mais alors, me direz-vous, pourquoi n’y a-t-il pas de mouche, d’araignée ou de poule «intelligente»? Pourquoi les insectes, les arachnides ou les oiseaux n’ont-ils pas développé das capacités intellectuelles et technologiques similaires à celles de l’homme? La réponse est simple: pour qu’un caractère puisse se développer par le jeu de la sélection naturelle, il faut que ce caractère donne à celui qui le possède un avantage dans la lutte pour l’existence. Comme je l’ai précisé dans «L’Origine des espèces», être avantagé dans la lutte pour l’existence veut dire avoir plus de chance de laisser une descendance. Or, dans la plupart des cas, avoir des fonctions intellectuelles développées n’offre pas un tel avantage. Il se trouve que, chez les Primates, ça a procuré à un moment donné un avantage adaptatif relatif chez certains d’entre eux, ce qui abouti à l’Homme. Ça ne fait pas pour autant de l’Homme l’être le plus adapté de la planète. Il y a sur la terre beaucoup plus d’insectes que de mammifères, et beaucoup plus de mouches que d’hommes.

Cordialement,

Charles Darwin