Retour en page d'accueil de Dialogus

 Dado
Classe de Quatrième E, Lizy-sur-Ourq
écrit à
Princesse de Clèves
La Princesse de Clèves


Sentiments amoureux


   

Bonjour Princesse,

Je vous écris dans le but de savoir ce qui vous a plu en premier chez monsieur de Nemours. Je voudrais savoir si vous pourriez si un jour tourner la page et éprouver de nouveau les mêmes sentiments avec une autre personne.

Dado


Bonjour Dado,

Ce sont de bien douloureux souvenirs que vous réveillez avec votre missive. Il m'est difficile, voire impossible, de répondre à votre question. Quand j'ai vu Monsieur de Nemours, ce fut pour moi comme une apparition. Il était d'une beauté incomparable, et de lui émanait une lumière intérieure impossible à concevoir. Non qu'il fût infiniment plus beau que d'autres hommes de la Cour, car la Cour regorge de belles personnes hommes et femmes, mais son être intérieur rayonnait à l'unisson du mien. Nous dansâmes ensemble, et ce fut comme si toujours nous nous étions connus. Son pas s'accordait au mien, comme si nous étions faits pour danser ensemble. J'ai lutté contre ce feu allumé dans mon cœur, car il avait été allumé par de simples apparences. Mais sa douceur, son savoir-vivre, son infinie discrétion et son respect de chaque instant ont eu raison de moi, pour le malheur de mon âme.

Cette passion malheureuse et fatale a brisé ma vie. Elle a coûté la vie à mon époux pourtant tant chéri; je ne puis ni ne veux de nouveau me lancer dans l'aventure incertaine de la passion. Tôt ou tard la passion s'éteint et les feux se détournent de ce qui pourtant les nourrissait, et je ne pourrais supporter cette agonie lente des sentiments. Je reste donc avec mes souvenirs, et préfère mes regrets aux remords qui m'auraient chaque jour torturée.

Bien à vous,

P.C.

************************Fin de page************************