Retour en page d'accueil Dialogus

   

Étienne et Quentin
écrivent à

   


Jules César

   


Sa Majesté Caius Julius Cesar
 

   

À sa majesté Caius Julius Cæsar, Rome


Ave Cesar,

Nous, Étienne et Quentin, de la classe de Quatrième 4 du Collège Les Barattes, te saluons.

Nous souhaiterions te dire, ô César, toute l’admiration que nous avons pour toi. Tu es le génie le plus extraordinaire de tous les temps. Les dieux t’ont doté de tous les dons. Ta célébrité est immense. Nous sommes admiratifs face à tes victoires. Tu as conquis la Gaule et vaincu la résistance de Vercingétorix, tu es devenu maître de toute l’Italie et de la Péninsule ibérique. Tu as vaincu Pompée, soumis l’Égypte, l’Afrique... En faisant cela, nous pouvons dire que tu as été le maître du monde. «Veni vidi vici» est ta devise.

Avant de terminer cette lettre nous voudrions te poser quelques questions qui nous interpellent. Tout d’abord, quel a été ton ennemi le plus redoutable? Comment as-tu élaboré les formations/solutions stratégiques telles que la «tortue» ou le siège lors de la bataille d’Alésia?
Et enfin, qui est ton plus fidèle serviteur ou la personne en qui tu as le plus confiance?

Nous ne connaîtrons certainement pas la même carrière que toi, «alea jacta est», mais nous ferons de notre mieux. Ta ténacité, ton courage nous serviront d’exemple.

Nous attendons ta réponse avec impatience et nous te transmettons nos hommages les plus sincères.

À très bientôt,

Malefactis Quentin et Étienne


Avete, discipuli,


César trouve votre message au retour d'Asie où il est allé inspecter les préparatifs de son expédition prochaine contre les Parthes qui vont payer cher l'injure faite à Crassus et au peuple romain tout entier.

Le plus grand ennemi de César a été un Romain, son meilleur ami et gendre Pompée qui l'a honteusement provoqué et combattu déclenchant une cruelle guerre civile.

Le plus grand ami de César était un Gaulois Helvien, Procillus, capturé par Arioviste contre les lois de la guerre, et que César a eu le bonheur de retrouver vivant après la défaite du Germain.

Valete

Caius Iulius