Retour en page d'accueil Dialogus

   

Albert et Judith
écrivent à

   


Jules César

   


Saluete ut vales?
 

   

Salue Iulius Caesar,

Comme nous le savons tous, vous êtes un homme très important et incroyable.

Nous n'entendons que des histoires sur vos grands exploits. Nous voulions vous demander comment s'est passée votre enfance. Aviez-vous déjà l'esprit d'un chef ou étiez-vous dissipé? On voulait vous poser une dernière question: aviez-vous beaucoup «amores visum duxerat» (de petites copines)?

Aussi, nous apprenons votre langue (le latin!).

Amicalement,

Judith et Albert


Saluete, discipuli,

César a eu l'enfance de tous les héritiers de famille aristocratique romaine: les cours avec les précepteurs et le pédagogue-répétiteur et, plus tard, à Rhodes auprès du rhéteur Molon ou du savant Poseidonios. Aussi, César n'a pas connu, comme les enfants du peuple, l'ambiance bruyante, les cris et les coups de verge de l'école.

Enfin, il n'est pas question pour un aristocrate romain, l'espoir d'une lignée aussi ancienne que celle des Iulii, d'avoir d'autres compagnes de jeux que les petites esclaves, compagnes de jeux mises à sa disposition par ses parents.

Curate ut ualeatis!

Caius Iulius