François Beaumont
écrit à

   


Jules César

     
   

Orateur

    Ave César,

Je voulais juste savoir quel était le secret pour être un bon orateur comme vous.
Merci d'avance.

Cordialement,

François Beaumont.



De César à François Beaumont,

Il est possible d'être un bon orateur en suivant quelques principes de base:

I. Avoir un but, quelque chose à dire.

II. Bien connaître son public et ainsi savoir de quelle façon s'adresser à lui.

III. Connaître ses adversaires et prévoir leurs arguments à l'avance.

IV. Préparer son discours avec soin et, au moyens d'exercices de rhétorique, déceler les failles et modifier le tout afin qu'il n'y en ait plus aucune.

V. Adapter sa voix à l'environement. Une voix plus aigue porte mieux dans de grandes pièces ou en plein air tandis qu'une voix grave est plus efficace dans des réunions privées où il n'y a pas trop d'écho.

C J CAESAR



Ave Caesar,

Merci tout d'abord pour votre réponse, très intéressante mais que faites-vous du trac, cette angoisse ressentie au moment de se produire en public, comment le surmonter?

Cordialement,

François Beaumont.



À F Beaumont,

Il n'y a pas de honte à avoir peur. Il n'y a de honte que si cette dernière parvient à nous contrôler. C'est le contraire qui devrait se produire. Il faut apprendre à contrôler la peur (ou le trac) et l'utiliser.

Quelqu'un qui ne vit jamais l'angoisse connaîtra l'échec éventuellement. Les dieux mettront toujours des pièges et des embûches sur le chemin des hommes et c'est de cette appréhension que naît l'angoisse. Celui qui n'en a pas peur ne sera pas préparé pour les surmonter. L'avocat sera ridiculisé lors de son plaidoyer et le général mourra sur le champ de bataille.

Le trac est une chose normale. Il doit être reconnu et contrôlé, voilà tout.

C J CAESAR



Ave César,

Merci pour votre réponse.

François Beaumont