Retour en page d'accueil Dialogus

   

Zoé et César
écrivent à

   


Jules César

   


Nouvelles de César
 

   

Tours, le 23 novembre 2012


Ave César,

Nous sommes deux jeunes collégiens et nous admirons ta force et ta bravoure.

Quel temps fait-il à Rome? Ici, le ciel est encombré et le soleil ne perce pas les nuées.

Nous avons entendu parler d'une importante guerre en Gaule et nous sommes fiers que vous ayez vaincu Vercingétorix, mais quel stratagème avez-vous utilisé pour vaincre ce redoutable guerrier gaulois?

Grâce à ce retour dans le passé, nous pouvons vous donner quelques conseils: faites attention à votre entourage, en particulier à votre fils adoptif, Brutus. Trouvez-vous une épouse qui saura s'occuper de vous et de votre domus.


Sur ces paroles nous vous laissons en paix,

Zoé et César


Avete,

Il fait beau à Rome et les dieux s'annoncent favorables pour la grande expédition que César prépare contre les Parthes.

Nul stratagème n'a été nécessaire pour vaincre Vercingétorix. Voilà maintenant sept ans, le jeune Arverne, son ancien officier dont les druides ont voulu faire le chef de la nation gauloise, a commis l'erreur d'attaquer alors que, à grand peine, César battait en retraite vers la Province. Dès lors, fort de ses cavaliers germains, sûr de la discipline d'acier de ses légions, César a vaincu par la seule supériorité technologique et humaine de son armée: à un contre dix, la légion est certaine de vaincre.

Marcus Junius Brutus est un fils pour César. C'est l'enfant de sa très chère Servilia, quasiment l'enfant de sa chair. César ne saurait s'en méfier. Quant à son épouse et sa demeure, César y a pourvu.

Vale,
Caius Iulius