Vincent Leclerc
écrit à

   


Jules César

     
   

Jour 1 d'un Empereur

    Ave César!

Comment se sent-on le premier jour, lorsque l'on devient maître du monde civilisé? De quoi fut composé le premier petit déjeuner du plus grand homme de l'Empire?

Vincent Leclerc

De Servius Mamercus à Vincent Leclerc,

Je suis un des secrétaires de César. Je t'écris pour t'aviser que je ne remettrai pas ta tablette de cire à César. La légèreté du ton et le côté arrogant du message le rendent irrecevable.

Vale!

Je suis désolé, je ne voulais pas être impétueux! Je désirais seulement savoir comment il s'est senti lorsqu'il a pris le pouvoir. De la sérénité? De l'instabilité? Du vertige? À chacun sa façon de vivre ces grands moments: je voulais connaître la sienne!

Et pour ce qui est du petit déjeuner... c'était la même question posée différemment. A-t-il organisé un banquet ou s'est-il contenté d'un repas frugal?

En aucune façon, je n'ai voulu être arrogant, je me contente de poser des questions en apparence anodines mais lourdes de sens. Ce qui importe pour moi, ce n'est pas tant la réponse, mais la façon de répondre. Et si la question est légère, la façon d'y répondre en sera d'autant plus importante.

Mais je tiens quand même à adresser mes respects à César, à ce qu'il fait et à ce qu'il fera. Il est un grand Homme et personne ne peut le nier.

Vincent Leclerc


À Vincent Leclerc,

Je te remercie pour tes clarifications. Je vois maintenant que tu n'es pas un simple plaisantin qui cherche à ennuyer César. Je vais donc lui soumettre ta question en espérant qu'il acceptera de te répondre.

Vale!