Cléopâtre
écrit à

   


Jules César

     
   

Explique-moi

   
Noble César, 

En tant que femme, j'aimerais savoir ce qui t'a poussé à venir jusqu'en Égypte? Et en tant que Reine de Haute et Basse Égypte, je ne comprends toujours pas pourquoi tu as un jour décidé de me ramener à Rome, comme une de tes conquêtes. Tu m'as exhibée pendant quelque temps comme on montre un trophée. Je t'aimais, grand César, mais tu ne le remarquais pas. Et quand le Sénat t'a fait part de sa désapprobation à me voir ta reine, tu m'as traitée comme une esclave. C'est pourquoi je me suis enfuie avec Marc-Antoine. Grand César, cher «Crachat» (puisque c'est ce que veut dire ton nom dans la langue aujourd'hui parlée en Gaule), qu'espérais-tu en m'amenant à Rome? Souhaitais-tu que je sois tienne, ou alors que je t'offre mon royaume? Dis-le-moi, noble Empereur, car j'ai besoin de savoir. As-tu été séduit par ma beauté légendaire ou plutôt par mon titre? 

Je te salue, Ô Empereur de mon cœur. 

Cléopâtre, Reine de Haute et Basse Égypte, mère de Césarion


De Servius Cornelius Mera, contubernale de l'armée de César à celle qui se fait passer pour Cleopatra, reine d'Égypte. 

Qui es-tu pour oser signer ta lettre avec le nom de Cleopatra? Tu as de la chance que j'aie intercepté ton courrier avant que César le voie, sinon je serais probablement à ta recherche sur son ordre pour te faire punir! 

Je sais que tu n'es pas celle que tu prétends être par les incohérences et les fausses informations que contient ton message. 

Je te signale que c'est la reine d'Égypte qui a séduit César afin que son royaume ne soit pas immédiatement incorporé à l'Imperium romain. Ce n'est pas sa «beauté légendaire» (très discutable selon beaucoup de mes collègues et de nombreux Romains), mais son attitude qui a plu à César. L'Égypte reviendra légalement à Rome éventuellement; la reine ne lui a donné qu'un bref sursis. César est tombé amoureux de Cleopatra et ferait beaucoup pour elle. Il ne la traite pas en esclave. 

De plus, jamais la reine Cleopatra ne s'est enfuie avec... Marc-Antoine!? Quel mensonge grotesque et quelle insulte immense pour la reine et pour le consul! 

Donc, celui que tu appelles «crachat» (étrange: la signification du nom «César» est très différente en latin, quelle langue barbare as-tu!) ne verra pas ton courrier, tu comprendras pourquoi. 

S. Cornelius Mera