Marie
écrit à

   

Cassandre
Cassandre

     
   

Un rêve qui ne me lâche pas!

   

Bonjours Cassandre,

Je vous écris car j'ai grand besoin de vos lumières.
Aussi loin que je me souvienne j'ai toujours rêvé, mais la plupart du temps je contrôle complètement mes rêves. Souvent, j'en suis même à l'origine. Mais à deux reprises ce sont mes rêves qui ont pris le contrôle.

Le premier s'est produit alors que j'avais quinze ans. Un paysage se dessina devant mes yeux, une colline formant un demi-cercle dans le vide sur laquelle trônait un arbre majestueux. L'arbre subit plusieurs révolutions car le soleil tourne autour de lui comme il tourne normalement autour de la terre. L'arbre finit par se figer sur l'automne. Le soleil se retrouve alors caché par son énorme tronc. L'herbe est verte et douce et l'air est d'une extrême douceur lui aussi.

Je me retrouve tout à coup sous cet arbre, entourée de cette irrésistible douceur. Là, un homme d'une quarantaine d'années dont je me rappelle toujours le visage, bien que je ne l'aie jamais vu, me prend la main, murmure quelque chose à mon oreille que je comprends dans mon rêve mais que je n'entends pas, puis m'embrasse passionnément.

Je me suis réveillée avec une sensation de réel. Je n'ai jamais pu oublier ce rêve, cet homme, ni cette sensation, ainsi que cette notion de distorsion du temps qu'il me restait à mon réveil. Je serais honorée d'avoir votre interprétation de ce rêve.

Que la grâce vous accompagne, joie et bonheur.

Cordialement,

Marie