Rêve d'enfant
       

       
         
         

Cassandre

      Chère Cassandre,

Je ne sais par où commencer, je pense que je vais simplement me présenter: je m'appelle Cassandre, j'ai 16 ans et depuis que je suis toute petite je rêve souvent de vous, c'est assez étrange, j'ai dû lire votre histoire des centaines de fois et je ne m'en lasse pas. Je vous admire vraiment et votre histoire me fascine vraiment. Je n'attends pas forcément de réponse de votre part mais si l'envie vous prenait j'en serait ravie car c'est un peu comme un rêve d'enfant que de pouvoir communiquer avec vous.

Merci beaucoup.

Cassandre

 

       
         

Cassandre

      Joie et Paix dans ta demeure Cassandre!

Il faut toujours porter grande attention aux rêves et aux visions; ce sont parfois les messages des dieux. Je dis parfois, car il faut prendre garde aux tromperies et aux mensonges. Peut-être peux-tu me décrire tes rêves... Phoebus Apollon m'a depuis plusieurs lunes abandonnée, mais ce que j'ai appris lors de ma formation en tant que prêtresse, je ne l'ai jamais oublié.

Je me sens si seule ici, désœuvrée et inutile. Ta lettre me réjouie, car je sais que quelque part sur terre, une personne me connaît et m'aime bien; tous ceux qui m'ont aimée sont morts ou disparus. Ta lettre est un message d'espoir. Bien qu'il soit un peu tard pour que ma voix soit entendue - et je te dis cela le sourire aux lèvres - il est réconfortant de tenir entre mes mains les paroles d'une jeune femme à l'aube de sa vie, moi qui suis maintenant si près de la mort... ou du moins de la mort de tout ce que j'ai jadis connu: les merveilles de ma cité, le calme du temple, les turbulences de ma famille que j'affectionnais malgré leur reproches incessants et leurs esprits bornés.

Puisses-tu connaître un parcours moins éprouvant que le mien!

Cassandre, née Alexandra
         
         

Cassandre

      Chère Cassandre,

Tout d'abord un grand merci pour votre réponse, je ne m'y attendais pas vraiment!! Merci de me consacrer un peu de votre temps si précieux...

Vous vouliez que je vous raconte mes rêves alors voilà, j'ai dû en faire au moins une centaine tous différents mais un m'a particulièrement marquée car je me suis réveillée avec un drôle de sentiment... Alors voilà, je marchais dans un long couloir, je me souviens que ma tête me faisait horriblement mal, et à partir de ce moment j'ai un peu de flou mais à un moment, quelqu'un dont je n'ai pas pu voir le visage sort de je ne sais où et me poignarde dans le dos. Alors je tombe, ma tête heurte le sol mais je ne me vois pas tomber, je le sent, ensuite une femme (vous), aux formes magnifiques, s'approche de moi, prend ma tête entre ses mains particulièrement blanches et m'embrasse le front puis je me réveille.

Je ne sais vraiment pas quoi en penser, qu'en pensez-vous?

Sur ce, je vais vous laisser, j'attends une réponse de votre part avec impatience.

Merci beaucoup encore une fois!

Cassandre
         
         

Cassandre

      Salut à toi, Cassandre

J'ai lu avec une grande attention le récit de ton rêve. Bien qu'il me manque de nombreuses informations sur ton état d'esprit dans les jours qui ont précédé ce rêve, l'impression que tu en as gardé et sur la signification qu'ont pour ton peuple les différents symboles y apparaissant, je crois que je peux t'aider à y voir un peu plus clair.

Les dieux souhaitent que l'homme s'élève vers la lumière de la sagesse. Pour ce faire, il doit maintenir une harmonie entre son corps - ses besoins terrestres - et son esprit. Ses actes et pensées devraient toujours se tenir dans une juste mesure et il ne devrait pas agir comme Icare qui, sans écouter la voix de la raison de son père Dédale, et parce qu'il était si pressé de s'élever, monta si haut dans le ciel que la cire retenant les plumes de ses ailes fondit et qu'il chuta dans l'océan profond où la mort l'attendait.

Le symbole de la tête revient à trois reprises dans ton rêve: tout d'abord, elle te fait souffrir sans raison apparente, ensuite, elle est percutée sur le sol et finalement, elle est prise par des mains blanches et amies, un acte affectueux et protecteur. Le nombre trois est très important. Il signifie la totalité de l'être: le corps, la tête et les deux réunis, et du monde: la coupe inversée du ciel, la coupe de la terre et leur union. Lors de la création du monde, peu après l'apparition du Chaos, Gaia prit forme et grâce à l'intervention harmonieuse d'Éros, la vie put s'épanouir. De deux entités, la troisième crée un tout en parfait équilibre.

Cette voie, ce couloir, dans lequel tu avances, est la représentation de ta destinée, la mission que tu dois accomplir et dont tu es grandement en âge de te préoccuper: l'ascension de ton esprit. Tu luttes contre cette volonté, ressentant une douleur à la tête. Mais au moment où tu perds un peu notion du temps, donc que tu te détaches inconsciemment du chemin, un inconnu, quelqu'un qui te veut du bien, vient te frapper d'un coup de couteau. Il frappe ton corps car c'est ce qui fait défaut. Tu es trop attachée à la terre, preuve, tu y tombes - tu le perçois avec tes sens - et te frappes la tête, causant une deuxième douleur. Le couteau est le symbole du sacrifice, qu'il s'agisse du renoncement ou de la purification, il est le principe actif agissant sur la matière passive. Le couteau permet de rendre l'offrande aux dieux.

Si ton rêve se terminait ainsi, je serais peu rassurée, mais ma présence - et d'après ton premier message, j'ai cru comprendre que mon nom t'inspirait des sentiments positifs - apporte une touche finale encourageante. J'aurais pu te prendre la main, mais c'est ta tête que je soulève, venant harmoniser les deux autres utilisations du symbole de la tête. Mes mains sont blanches et pures et mes lèvres sont muettes, car le baiser sur le front est le seul message: la protection, la bénédiction sont les cadeaux que les dieux te promettent si tu fais sacrifice de tes trop grands liens terrestres au profit de ton esprit. Élève-toi avec sagesse, prend la voie de la Connaissance, de la Justice et de la Vérité, tout en sachant que la vie est porteuse de deux jarres: celle des biens et celle des maux, dont tu dois faire de ton être le temple sacré, inviolable, là où leurs influences s'harmoniseront en toute modération. Ne laisse en aucun cas ton corps uniquement te guider, mais ne le négliges pas non plus, car sans lui, l'esprit n'est rien sur cette terre.

Et surtout, aie confiance en ta destinée. Peut-être que sur ta route de grands maux t'attendent, mais rien ne sert de craindre ni de fuir, car la volonté des dieux est toute puissante et omniprésente. Ce que tu accompliras dans cette vie avec sagesse, modération, bonté, intégrité, modestie et noblesse, te sera rendu dans la prochaine; les dieux t'accorderont le bien-être éternel.

Qu'Apollon le Brillant te guide vers la Lumière, que son fils Asclépios protège ton corps et que notre Grande Mère te porte comme un oeuf en son sein!

Cassandre, née Alexandra
         
         

Cassandre

      Cassandre,

Merci beaucoup de m'avoir aidée à y voir plus clair, même si aujourd'hui je rêve de moins en moins de vous, je vous garde toujours en pensées, peut-être parce que je vous ai toujours connue en fait, d'aussi loin que ma mémoire peut aller je vous ai toujours eue en moi, comme un ange gardien ou une ombre bienfaisante. Je n'ai jamais su pourquoi je me suis toujours sentie aussi proche de vous, comme si vous faisiez partie de moi... Seriez-vous mon ange gardien?

Cassandre
         
         

Cassandre

      Salut à toi Cassandre!

Tu veux savoir si je suis ton ange gardien… comme ta protectrice? Je crains que cela soit impossible. Je n’ai su protéger aucun des gens que j’aimais. Tous mes frères sont tombés au combat et mes soeurs sont devenues des captives, vulgaires butins de guerre, des esclaves errantes dans une patrie inconnue. Moi-même, je ne suis plus que l’ombre de celle que j’étais, jadis, aux beaux jours de notre glorieuse et prospère cité.

Mais peut-être mes souffrances te consolent-elles des tiennes?

Que les dieux te protègent et te chérissent!

Cassandre, née Alexandra