Bruno

écrit à

   


Cassandre

     
   

Enfin la vérité!

    Chère Cassandre. 

Je mettrais ma main au feu que tu as vu que je viendrais te parler. Je suis moi-même d'origine grecque; je m'appelle Brunos Grandos mais cela tu le sais déjà. Moi qui suis passionné par la guerre de Troie; je me demande quelque chose. Selon quelques rumeurs, tu aurais fait semblant de t'intéresser à Apollon, dieu de la voyance, pour qu'il te confie le don de prophétie. Selon moi, Apollon t'a proposé ce don, tu as continué à l'ignorer, alors pour se venger; il te donne ce pouvoir mais aussi la malédiction de n'être jamais prise au sérieux. 

Alors, ô noble princesse Troyenne, fille de Priam et d'Hécube, éclaire-moi sur ce sujet et explique nous enfin la vérité.


Paix avec toi Brunos Grandos! 

Heureusement, je ne possède plus le don de prophétie! Depuis que Ajax le Locrien s’est acharné sur mon corps, Apollon m’a délivrée. Je ne vois plus l’avenir et j’en suis fort aise. 

Cette question que tu me poses, tant me l’ont déjà posée. Tous les prêtres et toutes les prêtresses d’Apollon possèdent la faculté de connaître l’avenir, sans exception. Apollon l’offre en cadeau à ses serviteurs et à ses servantes à l’initiation sacrée en échange de la consécration de leur vie à son culte. 

Apollon est un dieu volage. Je ne suis pas la première mortelle à avoir attiré son attention, ni à l’avoir repoussé. Je persiste à dire que je n’avais pas à lui sacrifier ma virginité, moi qui lui consacrais déjà ma vie entière. Il n’avait qu’à choisir une autre prêtresse, elles étaient nombreuses à souhaiter sa divine visite. 

Apollon m’a en effet punie de l’avoir refusé, mais sache que les Troyens ignoraient mes prédictions funestes bien avant cela. Nul besoin de malédiction; il n’est pire sourd que l’homme qui ne veut rien entendre, tu dois savoir cela. 

Enfin la vérité? Crois-tu vraiment que nous puissions sérieusement prononcer ces paroles? Crois-tu que les hommes sont tous épris de vérité? 

Cassandre, née Alexandra