Cassandre
écrit à

   


Cassandre

     
   

felix

    Madame Cassandre, bonjour,

Il y a très longtemps que je voulais vous parler et vous demander comment va votre famille. Comment va votre père après sa défaite contre les Grecs à Troie, et votre mère Hécube, et vos frères Pâris et Héléonos? Et votre mari Agamemnon et vos enfants Télémados et Pélops? Vous auriez dû écouter Apollon, ce qui vous aurait permis d'être crue par Pâris, et cela aurait permis de sauver Troie de cette tragédie. Le retour à Argos s'est très mal passé pour vous et votre mari.

Bien cordialement.

Felix


Paix dans ta demeure, Felix moulin!

C'est avec beaucoup de regret que je te donne des nouvelles de ma famille. Je suis étonnée que tu n'aies pas déjà appris les terribles conséquences de la guerre contre Troie.

Mon pauvre père, Priam, fut tué dans son propre palais, sur l'autel qu'il avait consacré à Zeus en sa demeure, par la main de Néoptolème le flamboyant, le fils d'Achille. Mon frère Alexandre (Pâris), fut touché par une flèche empoisonnée au moment de la chute de Troie. Il est malheureusement mort lui aussi. Ma mère, mes soeurs et moi-même faisions parties du butin. Ma mère Hécube fut donnée à Ulysse qui l'emmena avec elle, mais elle est morte en route, abattue par les Grecs, et je suis sans nouvelles de Polyxène que Néoptolème emmena. Pour ce qui est des fils que j'ai mis au monde récemment, ils ont disparu, emportés par Clytemnestre. Ces enfants étaient nés de mon viol par Agamemnon et je t'avouerai que leur sort m'importe peu maintenant. Agamemnon est mort lui aussi. Il n'était pas mon mari, il était mon bourreau. Petite nuance.

Voilà les tristes nouvelles. Troie n'est plus et tous ceux qui avaient appartenu à la famille royale sont morts ou esclaves. Quelques-uns ont peut-être pu s'échapper, mais je suis sans nouvelles. De plus, mes lettres sont lues par la reine. Si tu sais quelque chose, ne me le dis surtout pas.

Cassandre, née Alexandra