Nina
écrit à

   


Cassandre

     
   

Comment être sûre de l'avenir?

    Bonjour,

Je n'ai jamais eu de chance en amour et ce jusqu'à aujourd'hui. L'homme que j'aime vient de se marier avec une autre et le pire c'est que je crois toujours en nous. Juste avant de se marier, il m'a assuré qu'il m'aimait. Ils vont avoir un bébé, bref une bien jolie petite famille. Je sais bien que j'ai tort d'y croire; et pourtant... Alors ai-je tort? Mais si j'ai la conviction qu'on est fait l'un pour l'autre est-ce que ça ne suffit pas?

Nina


Paix dans ton cœur, Nina servante d’Aphrodite!

L’amour est si peu raisonnable. Bâtir une vie à deux nécessite tellement plus qu’un fort sentiment. Les passions sont destructrices et néfastes. Fuis-les, si tu ne veux pas devenir esclave de tes pulsions! L’homme que tu aimes a fait un choix. Il a choisi une vie qui ne t’inclut pas, pour des raisons que tu ne comprends peut-être pas, mais qui doivent avoir un sens à ses yeux. Aimer quelqu’un et bâtir une vie avec cette personne demande toute une panoplie d’émotions, mais aussi le partage inconditionnel de certaines valeurs primordiales. J’ai moi-même aimé un homme, mais je ne me suis pas mariée avec lui. Rien de bon n’aurait pu naître de cette union trop passionnée. Regarde l’exemple de mon frère Alexandre et d’Hélène. La passion qui les a unis a mené Troie à la destruction. Pourtant, mon frère avait déjà une épouse, Œnone, avec qui il menait une vie bonne et heureuse. Si seulement Alexandre et Hélène avaient su jeter un regard éclairé sur l’intense passion qui les dévorait, ils auraient vu que cet amour brûlant d’une flamme trop vive allait embraser la cité entière. Littéralement.

Pense à tout cela. Pense à toi aussi. Tu existes en dehors de tes passions. Ne peux-tu pas imaginer la vie loin de cet homme? N’y a-t-il rien en toi qui vaille la peine d’exister, des émotions qui ne soient pas seulement intenses et dévastatrices? L’amour est réel même s’il ne déplace pas des montagnes, tu sais. Il y a des amours discrets et petits, sans prétention, comme la brise ou comme une douce pluie d’été – et tu veux savoir?, ce sont les plus beaux.

Que la Grande Mère t’ouvre les yeux!

Cassandre, née Alexandra


Bonjour Cassandre,

Mille mercis d’avoir répondu, cela m’a beaucoup aidé. Tu as raison quand tu dis qu’«il y a des amours discrets et petits, sans prétention, comme la brise ou comme une douce pluie d’été – et tu veux savoir?, ce sont les plus beaux». Mais je n’ai jamais aimé de cette façon.

Pour moi, l’amour a toujours été violent. Probablement est-ce pour cela que je n’ai jamais eu de chance en amour. Mais si c’est un sentiment qui n’est pas aussi fort que ça, comment le distinguer du sentiment d’amitié, par exemple?


Ma chère Nina,

Prends le temps d’étudier tes émotions, apprends à te connaître un peu. Tu y verras alors plus clair.

Cassandre, née Alexandra


Bonjour,

Merci encore Cassandre de m'avoir éclairée. Tes réponses m'ont aidée à y voir plus clair.

Merci encore.

Nina


Ce fut un réel plaisir, Nina.

Cassandre, née Alexandra