Retour en page d'accueil de Dialogus

Olivia
écrit à

Rose DeWitt Bukater


Quelle vie possible avec Jack ?


   

Bonjour Rose,


Tout d'abord, je tenais à vous faire part de mon admiration pour vous, pour votre courage. Je ne suis pas sûre que j'en aurais eu autant. Je tenais également à vous dire que j'ai changé d'avis concernant le monde de l'aristocratie, où tout est beau, où tout brille. Auparavant, je voyais cela comme quelque chose de parfait, un monde dont j'aurais bien aimé faire partie d'ailleurs, mais depuis que je connais votre histoire, j'ai aussi pu me rendre compte qu'il comprenait bien des inconvénients. Vous êtes pour moi un exemple, j'espère un jour devenir la femme que vous êtes, vraiment.

Ensuite, j'aimerais vous poser une question. Mais tout d'abord, je voudrais vous dire que votre histoire d'amour avec Jack m'a beaucoup touchée et me donne envie de croire en l'amour. L'amour pur et sincère, un amour que je désespère de trouver dans le monde dans lequel je vis. Mais tout de même, j'aimerais vous demander votre sentiment sur quelque chose. Voilà: Jack était un homme très pauvre; s'il avait survécu (chose qui aurait été fantastique pour vous deux), pensez-vous qu'il aurait pu subvenir à vos besoins? Pensez-vous que vous auriez pu vous poser un peu et fonder une famille? Pensez-vous qu'il aurait eu les moyens de subvenir aux besoins d'une famille? Malgré son immense talent d'artiste, Jack ne gagnait pratiquement rien pour ses dessins et je me suis toujours demandé s'il aurait pu vous offrir la vie dont vous aviez rêvé ensemble sur le Titanic.

Ne soyez pas offensée par ma question. Je ne dénigre en aucun cas Jack. J'aimerais tout simplement avoir votre sentiment sur ce point-là. Je ne vous souhaite que le meilleur pour le futur, et prenez bien soin de vous, Rose.


Amicalement,

Olivia


Chère Olivia,


Votre lettre m'a beaucoup touchée et je ne suis point offusquée par vos questions concernant Jack.

Effectivement, l'immense talent que révélaient ses dessins n'était guère récompensé et il aurait été difficile de vivre une vie à deux avec si peu de revenus. C'est pourquoi nous aurions chacun essayé de trouver un travail pour subvenir à nos besoins communs et éventuellement à notre famille. Quoi qu'il en soit, je suis intimement convaincue que si j'avais pu partager ma vie avec lui, j'aurais été loin d'être malheureuse car nous aurions été tout simplement ensemble. Bien que très pauvre, Jack aimait la vie et n'enviait point le monde dans lequel je vivais avant de le rencontrer. Il se contentait du peu de choses qu'il avait et ne demandait rien à personne. J'admirais sa philosophie et sa vision de la vie.

Je ne sais pas si je peux servir d'exemple à certaines personnes mais ce que je tiens à vous dire, c'est qu'il faut vivre votre propre vie sans vous soucier du jugement des autres. Vivez pleinement et profitez de chaque instant car notre existence sur terre est bien trop courte et il serait dommage de partir avec des regrets.

J'espère avoir été satisfaisante dans mes réponses; si vous avez encore besoin d'éclaircissements ou éventuellement si vous avez d'autres questions, n'hésitez surtout pas à me récrire!


Affectueusement,

Rose

************************Fin de page************************