Retour en page d'accueil de Dialogus

Esther
écrit à

Emma Bovary


Vos pensées secrètes


    Chère Emma,
 
Je connais assez bien votre morne histoire pour l'avoir étudiée l'année dernière. Cependant, certains détails me turlupinent.

En effet, quelle est réellement la couleur de vos yeux? D'après certains ils seraient noirs et d'après d'autres ils seraient bleus, tellement que je ne sais quoi en penser! De plus, qu'est-ce qui vous a pris de vous suicider sans avoir réellement réfléchi à cette éventualité? Avec de l'arsenic en plus! Quoi de plus vulgaire (avec votre langue noire qui sort de votre bouche!)? Et cette demande du miroir? Que représentait-elle?

Pauvre Charles bien malheureux, vous étiez aimée, nom de Dieu!

Esther

Mademoiselle,

Que votre courrier est étrange! À qui croyez-vous donc écrire? Mais ma question est sotte, tout autant que la vôtre, si vous me le permettez, quoique la vôtre soit encore presque insultante; vous constaterez, après une rapide réflexion, que je ne me suis pas suicidée, puisque j'ai l'honneur de vous répondre. Qu'entendez-vous exactement par «une telle éventualité»? Mais une éventualité de quoi donc? Mademoiselle, vous m'intriguâtes plus que vous ne me fîtes sourire, et votre histoire d'arsenic me fait frissonner. Qu'est-ce là encore que ce miroir? Vous jurez, vous blasphémez, vous m'insultez, vous appelez mon mari par son prénom... J'enrage. Est-ce ainsi que s'expriment les jeunes filles de votre temps? Que voulez-vous, enfin? Vous êtes heureusement munie d'un ravissant nom de baptême, que j'eusse aimé pour ma propre fille, si j'en avais eu l'idée alors; et j'ose espérer que le romanesque de votre personne qui se sent dans votre prénom l'emporte sur les nécessités de la convention.

Je vous pardonne, mais ne recommencez pas, ma jolie, et retournez donc à votre musique ou à votre leçon de dessin.

Quant à mes yeux, ils sont assez beaux: noirs, profonds, très sombres; et la colère me fait lancer des éclairs qui vous sembleraient terribles si vous pouviez me voir.

Emma B.
************************Fin de page************************