Retour en page d'accueil de Dialogus

Nicolas et Justine
Lettre écrite dans le cadre d'un projet scolaire
écrit à

Emma Bovary


Une vie malheureuse


   

Chère Emma,

Lorsque que j'ai lu votre biographie, j'ai vu que votre vie a été malheureuse et dure. Vous avez dû être triste et désespérée quand vos amants vous ont abandonnée. Je vous plains. Je n'aurais pas aimé vivre à votre époque.

Je vous prie de croire, chère Emma, en l'expression de ma sympathie,

Nicolas et Justine


À qui ai-je donc l'honneur de m'adresser, s'il vous plaît? Qui est ce «je»: mademoiselle Justine ou monsieur Nicolas? Je vois bien que ce sont là encore missives d'une école dont le professeur se plaît à me faire envoyer par la jeunesse innocente des lettres insultantes et viles. Qu'a donc ce maître pour me harceler ainsi? N'a-t-il point de courage, n'a-t-il point de moralité pour employer ainsi ses pupilles, leur enfonçant dans le crâne des idées immorales et laides? Pourquoi vouloir ainsi me salir en public? Pourquoi s'obstiner à vouloir me faire voir comme une femme malhonnête, malhonnête et abandonnée? Et pourquoi, mon Dieu, venir me le faire dire par des enfants? Mon Dieu! N'a-t-on point de honte! et qu'étudiez-vous donc dans votre école? Est-ce que la grammaire vous est enseignée en m'imaginant des aventures détestables? La conjugaison en m'insultant? Et que vous apprend-on donc en histoire religieuse, grand Dieu? L'une des lettres de votre école me parlait même de suicide, enfin! Quelle honte, quelle plaie! Je suis bien heureuse que la petite Berthe reçoive une éducation convenable: mais quelle sorte d'adultes ferez-vous donc?

E. B.

************************Fin de page************************