Victor
écrit à

   


Emma Bovary

   


Rodolphe et le pharmacien
 

    Bien le bonjour chère madame Bovary,

Après avoir lu vos aventures écrites par ce sacré Gustave cette année même, je dois dire que votre arrivée sur Dialogus tombe à pic !

J'ai deux questions, si vous voulez bien:

- Vous êtes-vous rendue compte que Rodolphe n'était guère sincère et ne voyait pas en vous sa femme idéale, qu'il ne partageait pas votre envolée lyrique empruntée au romantisme? Et si oui, quand exactement vous en êtes-vous rendue compte?

- Et j'aimerais savoir ce que vous pensez du pharmacien -monsieur Homais, si je ne m'abuse- avec ses beaux discours et qui finalement, après votre mort malheureuse, rentre confortablement dans le rang?

Cordialement,

Victor


Monsieur,

Que dites-vous? Qui est ce Gustave? Quant à ma mort, vous conviendrez aisément qu'elle n'a pas encore eu lieu, puisque j'ai aujourd'hui l'honneur de vous répondre. Je vous prioe donc de renouveler votre question avec plus de clarté.

Emma B.