Retour en page d'accueil de Dialogus

Justine
écrit à

Emma Bovary


Connaissance


   

Bonjour Emma,

Je voudrais savoir à quel âge vous avez rencontré Charles et si vous l’aimiez vraiment. Là où je vis, il y a un musée qui vous est consacré et il est génial!

Espérant une réponse de votre part, veuillez agréer, Madame, mes salutations les plus sincères,

Justine


Un musée? Un musée! un musée sur moi? Mon Dieu, mais qu'y trouver? Ah! ne me le dites pas, je vous en prie, Mademoiselle: j'aurais trop de douleur à savoir ce que ma pauvre vie aura laissé...

Pour vous répondre, j'ai rencontré mon mari alors que je n'étais qu'une toute jeune fille: en sortant du couvent où m'avait laissée la mort de ma pauvre mère, je suis revenue à la ferme de mon père pour y tenir son triste ménage. J'y ai été heureuse, je crois. J'avais alors terriblement envie de quitter cette vie simple, silencieuse, calme et tranquille. Je le regrette aujourd'hui, mais il est trop tard: je dois porter ma croix jusqu'au bout.

E. B.



Bonjour,

Ne vous inquiétez pas, Madame, le musée contient des documents sur vous, c’est un beau musée. Du coup, j’ai lu le livre de votre vie que Gustave Flaubert a écrit et je dois dire que c’est un très beau livre. J’adore votre vie, elle me passionne. J’espère que vous ne m’en voulez pas d’avoir dit ce qu’il y avait dans le musée mais ça vous montre comme une femme belle, gentille, avec un cœur gros comme une maison.

Au revoir, en attendant une réponse très vite,

Justine



Merci, mon petit, merci ; vous me réchauffez le cœur. J'avoue ne pas bien saisir tout ce que vous me dites, cette histoire de livre ou que sais-je encore! Mais vos délicates attentions me ravissent et me donnent ces mélancolies de l'âme dont sans doute vous savez qu'elles sont dues aux bontés vraies.

Je vous embrasse, ma chère petite, et vous remercie encore pour ces tendresses.

E. B.



De rien, Madame. Pour moi, vous êtes formidable et je vous admire. Le livre dont je parlais est un livre qu'un auteur a écrit. Son nom est Gustave Flaubert. Ce livre s’appelle «Madame Bovary» et c'est un très beau livre. J’espère avoir une réponse, Emma, si je peux vous appeler Emma.

Je vous embrasse, Madame, et vous remercie de m'avoir répondu.

Justine



Ah! Bien! Un livre, dites-vous? Un livre qui porterait le même nom que moi? Ciel! que réserve donc l'avenir! Je ne suis plus si amère à présent, il me semble que vous me faites du bien. Mais quel âge avez-vous donc, mon enfant, ma petite fée si douce, pour avoir tant de cœur et de compassion pour ma pauvre âme?

E. B.

************************Fin de page************************