perezromain+free.fr
écrit à

   


Louis II de Bourbon

     
   

Votre révolte contre le Roi

    Votre Altesse,

Je ne vous cacherai pas que vous n'avez guère mon estime! Comment avez-vous pu oser vous révolter contre Sa Majesté, notre grand roi Louis XIV!

C'est un déshonneur pour vous et votre sang. Je ne comprends pas votre acte et je l'attribue à un instinct grégaire qui vous a fait adhérer à la révolte de vos orgueilleux semblables! Vous mériteriez la mort, et non par la décapitation qui est le privilège de tout noble. Je ne comprends guère les motifs qui ont poussé Sa Majesté à pardonner votre trahison: mais au fond qui suis-je pour contester les ordres de Sa Majesté?

Aussi je n'aurais qu'une question: quelle opinion avez-vous de votre position? J'entends par là: vous croyez-vous d'une plus grande noblesse que les Bourbons pour avoir contesté leur pouvoir?

Que son Altesse me pardonne mes propos mais ils sont le gage de ma complète sincérité envers son Altesse. C'est malheureusement le seul hommage que je puis vous rendre.

Adieu.

Romain

Monsieur,

Au vu des propos que vous tenez, il est évident que vous ne comprenez point et que vous ne pouvez point comprendre mon attitude pendant la Fronde. Je me dois de vous éclairer. Je ne me suis point resvolté contre le Roy, mais bien contre les mauvaises influences qui entouroient Sa Majesté à cette espoque.
 
Je vous rappelleray, Monsieur, que je suis moy-mesme un Bourbon et que ma famille a toujours esté au service des Roys depuis des générations. Je ne crois point avoir esté une exception.

J’apprécie malgré tout vostre sincérité, cela est si rare de nos jours dans ce monde de courtisanerie.

Vostre desvoué,

Louis de Bourbon