Sophie*/
écrit à

   


Louis II de Bourbon

   


À un grand roi
 

   

Votre Altesse,
 
Je vous remercie pour vos vœux de nouvelle année. Quant à la neige, je préfère finalement la regarder tomber de derrière ma fenêtre plutôt que de me risquer à la toucher!
 
Je joue en effet de la musique: le violon a longtemps été ma grande passion, mais aujourd'hui, le piano l'a de très loin devancé. J'aime jouer les partitions de Mozart. L'ennui est qu'il m'est impossible de lire des notes sur un papier: il me faut en réalité entendre plusieurs fois la mélodie, souvent jouée par une autre personne, puis la rejouer selon mon souvenir. De temps à autres, je modifie un peu l'air, selon mon goût. L'été prochain il y a un grand festival où de grands pianistes joueront les œuvres de Mozart, et je compte bien m'y rendre. Que pensez-vous, votre Altesse, de la musique de ce compositeur?
 
Pour ce qui est des querelles entre frères et sœurs, je me trouve exactement dans la même situation que votre Altesse. A une exception près: je serais plutôt comme Monseigneur le Dauphin, je ne peux m'empêcher de taquiner ma chère sœur... Cependant, même si les querelles arrivent de temps en temps, je l'aime de tout mon cœur. Jamais je ne pourrai me passer d'elle, ni d'aucun membre de ma famille d'ailleurs.

Votre Altesse pourrait-elle transmettre mes amitiés à sa famille? Je vous en remercie d'avance.

Je vous embrasse. J'ai l'honneur d'être, de votre Altesse, la très respectueuse et dévouée servante.
 
Sophie