Retour en page d'accueil de Dialogus

Alexane
écrit à

La Belle au Bois Dormant

Votre long sommeil


   

Bonjour,

Je voudrais juste savoir comment vous faites pour avoir un sommeil long de cent ans et ne pas vieillir d'un poil. Je sais qu'il y a eu une méchante fée qui est venue dans le coin avec sa magie et tout le bazar, mais cela n'explique pas tout!

Pendant que j'y suis... Pourquoi la «seconde fée» vous a plongé dans un sommeil de cent ans, et non pas, je ne sais pas, moi, de deux secondes, par exemple?


En attente d'une réponse,
 
Alexane


Chère Alexane,


Je n'ai pas choisi de dormir cent ans: suite à une terrible méprise, on me jeta un sort qui m'endormit pendant cent longues nuits.

Laissez-moi vous conter ce terrible jour: pour mon baptême, mes chers parents avaient invité toutes les fées du royaume -on en a trouvé sept- afin que chacune d'elles me fasse un don comme cela est la coutume dans mon pays. À cette occasion, mes parents avaient demandé à un joaillier de créer pour chacune d'elles un couvert magnifique avec un étui d'or massif pour la cuiller, la fourchette et le couteau en or fin, garni de diamants et de rubis.

Mais comme les invités prenaient place à table, la plus vieille fée est entrée. On ne l'avait point priée de venir parce qu'il y avait plus de cinquante ans qu'elle n'était sortie d'une tour et que tout le monde la croyait morte. Mon père, le roi, lui a fait donner un couvert mais il n'y a pas eu moyen de lui donner un étui d'or massif, comme aux autres, parce que l'on n'en avait fait faire que sept pour les sept fées. La vieille fée a cru qu'on la méprisait. Elle a décidé alors de se venger et elle l'a fait en touchant à ce qui était le plus cher au cœur de mes parents, moi. C’est ainsi qu’elle me condamna à la pire des choses qui soit au monde: la mort.

Heureusement, la dernière fée n’avait pas encore fait son don. Ainsi parla-t-elle: «Rassurez-vous, roi et reine, votre fille n'en mourra pas; il est vrai que je n'ai pas assez de puissance pour défaire entièrement ce que mon ancienne a fait. La Princesse se percera la main d'un fuseau; mais au lieu d'en mourir, elle tombera seulement dans un profond sommeil qui durera cent ans, au bout desquels le fils d'un roi viendra la réveiller.»

Comme je vous le disais, le sommeil dans lequel je fus plongée n’était pas naturel. Il a, d’une certaine manière arrêté le temps et par conséquent, les marques que celui-ci laisse sur nos vies.

J’espère avoir ainsi répondu à vos questions. Si tel n’était pas le cas, récrivez-moi.


Agréable nuit,

Princesse Belle au Bois Dormant

************************Fin de page************************