Retour en page d'accueil de Dialogus

Lucile
écrit à

La Belle au Bois Dormant

La suite de votre histoire


   

Chère Belle au Bois Dormant,

Récemment, j'ai eu l'opportunité de lire l'histoire telle que Perrault l'a écrite dans ses «Contes» (je suppose d'ailleurs qu'il vous a demandé une autorisation pour divulguer ainsi les secrets les plus intimes et les plus fous de votre vie). Moi qui ne vous connaissais que par le biais de l'adaptation en dessin animé, j'avoue que je me suis trouvée fort surprise quand j'ai découvert que votre histoire ne se terminait aucunement par le fameux baiser du prince et vos noces. En effet, selon Perrault, il semble que le prince avait pour mère une ogresse qui a même voulu vous tuer. Comment les choses, depuis, ont-elles évolué? En effet, si la mère du prince s'avère être une ogresse, le prince n'en est-il pas un lui-même? Ne risque-t-il pas à tout moment de s'en prendre à vous, presque malgré lui?

Vous l'aurez compris, je m'adresse aussi à vous pour vous mettre en garde!

J'attends de vos nouvelles avec une grande impatience et vous remercie de votre dévotion, ainsi que je salue votre beauté.


Bien à vous,

Lucile


Demoiselle Lucile,


Je suis outrée, non par votre lettre, mais par le fait d'apprendre qu'un autre homme, en plus de Sir Walt Disney, s'essaie à écrire ma vie! Bien que je doute fort que vous soyez encline à croire à la véracité de ses propos, je me dois d'intervenir auprès de ce Perrault! Une fois cette lettre terminée, je vais m'empresser d'avertir ma garde afin qu'un détachement parte à sa recherche et lui enjoigne de cesser immédiatement ses agissements!

Ma belle-mère, la mère du prince, serait une ogresse? Que diable me chantez-vous là? Ne me dites pas que vous croyez les dires de ce monsieur Perrault? Je puis vous assurer qu'il n'en est rien.

Vous me semblez lucide, ne prêtez pas attention à ces balivernes. Je vis avec le Prince, mon époux, dans mon château, et je peux vous assurer qu'il n'a rien d'un ogre. Il est doux, attentionné, juste et courageux.

Je vous prie de bien vouloir me réécrire si d'autres questions vous viennent, mais de grâce, que celles-ci vous soient dictées par votre esprit et nos par des billevesées qui ne sont que des attrape-nigauds.


Bien à vous,

Belle au Bois Dormant

************************Fin de page************************