Retour en page d'accueil de Dialogus

Andgel
écrit à

La Belle au Bois Dormant

Cent ans sans rien faire


   

Bonjour,


D'après le livre et le film, tu t'es endormie pendant cent ans. Comment s'est passé ton réveil? Tu ne devais plus sentir tes membres! Les trois fées auraient dû te suivre de l'œil. Mais hélas, tu t'es fait prendre au piège. N'es-tu tout de même pas un peu triste de ne plus vivre avec les trois fées?

La lettre est terminée. Certes elle est peu longue mais les questions y sont pour moi intéressantes.


Au revoir,

Andgel

P.-S.: j'aime la robe que tu portes (qu'elle soit rose ou bleue).


Chère Andgel,


Que de fois ai-je entendu parler de films et de livres! Je ne suis pas le personnage d'un livre mais quelqu'un de réel. Quant à ce film dont j'ignore tout, jusqu'à la signification du mot, j'aimerais tant ne plus en entendre parler. Mais je peux cependant répondre à vos questions.

Quand un sort est jeté, on ne peut y échapper. J'ai simplement évité la mort car la douce fée a contrecarré le plan de la méchante fée. Vous voyez, le roi mon père a fait interdire tous les rouets et toutes les quenouilles du royaume. Mais il était écrit que je devais me piquer avec la pointe d'un fuseau et cela s'est fait.

Je vous rappelle que ce sommeil n'en était pas vraiment un puisque je me suis réveillée, après cent ans, au même âge que celui auquel je m'étais endormie. C'est l'amour de mon époux, le prince, qui m'a réveillée, cela aussi était écrit.

Mes marraines, les fées, au nombre de sept, viennent de temps à autre me rendre visite. Et je dois vous avouer que leur présence m'est toujours agréable.

Ayant beaucoup de robes, je ne vois pas exactement de laquelle vous parlez.


Bien à vous,

Belle

************************Fin de page************************