Retour en page d'accueil de Dialogus

Kashrag
écrit à

Bélial


Tu ne te sens pas trop seul?


   

Bonjour à toi, Seigneurie des Enfers, et bonjour à tes cinquante légions!

Après avoir fait le tour des différentes vierges de fer qui permettent d'aimablement discuter avec tes chers compagnons, je m'attendais à trouver ici une correspondance te concernant aussi fournie que la leur. En fait... non. Premier au hit parade, le célébrissime Fourchu, suivi de près par la Première Femme et Celui Qui Éclaire Notre Chemin.

Mais toi, rien, pas un mot. Pourquoi es-tu ignoré à ce point? Comment le vis-tu?

Bonnes grillades!


Salut, fidèle!

Oh! que je me sens sollicité par tes mots valeureux.

Pour commencer, c'est quatre-vingts légions! Mais l'erreur est humaine, hé, hé!

Je ne suis pas ignoré, que dis-tu? Sache qu'il faut du temps pour que les lettres mortelles me parviennent, là où je suis. Et puis, allez mon grand, ne va pas croire que je suis dans mon petit coin isolé, tel un dépressif. Ça ne me touche en rien.

Concernant le cher site de Dialogus, je l'aime bien, moi, eh. C'est gentil de m'encourager tout de même. Bravo d'avoir l'audace de m'adresser une lettre. Me voilà flatté.

Bye!

Prince Bélial


Arf!

Par nature je suis un fidèle...

Errare humanum est, perseverare diabolicum, perséverons donc: je trouve plusieurs références à cinquante légions et peu au-delà... Je serais donc intéressé par d'autres sources (soyons indélicat en ces lieux: sacré Saint-Thomas!).

Certains disent que tu es le Cornu, sous un autre nom. Ton avis?

La légende dit que Salomon t'a mis en boîte (le jeu de mot était facile) et que les hommes t'ont libéré. S'agit-il de la même parabole que la boîte de Pandore?

Tu es rusé, fourbe, vicieux, pervers (tout bien comme il faut, quoi), tu manipules et séduis. Tu me rappelles un autre, du nom de Loki. À peuples différents, noms différents, mais entités identiques?

À plus!

BBQ boy



Hé, hé, mais voilà un personnage fort intéressant pour un... humain.

D'où tires-tu tes références? Internet? La Bible -à jeter aux cachots d'avance, bien sûr?

Moi, dit le Cornu? Dire que les humains prennent les démons pour des monstres! Ah... tu es bien un humain de souche pure, mon gaillard! On me nomme surtout le Prince des Enfers, du Feu et de la sodomie, hé, hé!

Merci pour le jeu de mots qui me laisse dans l'indifférence, hé, hé. Ma réponse est non. Les hommes m'ont certes libéré, mais... j'aurais pu m'en sortir tout seul, hein. Hé, hé, hé... Ouais, tout bien comme il faut.

Loki ne m'est pas inconnu, c'est comme un équivalent de mon père. Donc, je n'ai que très peu à voir avec celui-là.

Au plaisir de te répondre, à des heures différentes, cher homme!

Prince Bélial



Qu'importe le nombre, pourvu qu'il y ait la foi...

Je suis un peu déçu par le cachot, j'attendais plutôt le feu.

La monstruosité est comme l'appréciation du bien et du mal: elle dépend de la culture de chacun.

En parlant de Loki, qu'entends-tu par: «C'est comme un équivalent de mon père»?

Au plaisir de te lire!


Si tu le dis.

Que crois-tu? Et voilà, tu montres ton air hautement humain, là. Le feu, les tortures, le Tartare, les morts partout, je veux bien, mais si tu cherches du «sans pitié», va plutôt voir mon grand frère, Satan. Le feu est mon élément, oui... Mais bref, passons.

J'entends par là que mon Père se nomme le roi Lucifer. Loki est comme son homonyme. Ma mère est la reine Lilith. Et nous autres, Satan, Méphistophélès, Alouqua, Korê, Baal, moi-même, et j'en passe, sommes leurs enfants.
 
Je pense qu'il te faut apprendre davantage envers Celui qui lie la dite vérité au mensonge mondial. Tu serais choqué, car la Vérité blesse. Misérable monde naïf! Heureusement que deux pour cent de la population terrienne ne sont point ainsi.

Je t'embrasse avec un coup de fouet affectueux,

Prince Bélial


Bonsoir, feu démon...

Si je n'étais pas humain, je n'écrirais pas comme un humain. Le fait que tu me trouves humain est donc rassurant. Je n'irai pas voir ton frère. Trop de gens l'accaparent et je préfère les petits comités. Satan devient si commun ces temps-ci. Ne trouves-tu pas que l'on entend parler de lui à tous les coins de rue?

Ta réplique sur Lui et Sa Vérité donnent tout à coup de l'intérêt à tes propos. Dis m'en plus à ce sujet et ceux que tu considères comme les deux pour cent d'éclairés.

À bientôt, Prince!

P.-S. Avec qui passes-tu (as-tu passé) la nuit?


Rassurant, bien que tu ne sois pas un de notre sang. Tu prends là une sage décision, mon grand.

Qui ne connaît pas Satan? Premier fils du roi Lucifer et de la reine Lilith. Premier grand nom des Enfers de la Bible terrestre. Mais ne crois pas que, parce que vous le «connaissez» plus que les autres, qu'il est le plus puissant.

Je t'en dirai davantage lorsque je saurai avec précision ce que tu entends par ces questions.

Je passe la nuit avec... deux femmes merveilleuses.

Au plaisir,

Prince Bélial


Je ne sais pas si c'est rassurant, car bien des hommes font figure de démon. Ce n'est pas une décision, juste un état de fait.

Le Bouc aux mille chevreaux doit être le plus puissant, sinon il ne serait pas le premier. La puissance réside en ce que l'on possède et la perte de ces actifs annihile ce pouvoir. Enlève ses légions à un général -sans allusion aucune- et il n'est plus rien. Arrache les crocs et les griffes de Cerbère et il n'est plus rien. Affame les Titans et ils ne sont plus rien. Vole les dés d'Asmodée et il n'est plus rien. Dévaste les fidèles du Cruciforme et il n'aura jamais été. La puissance de chacun réside dans ce que la masse lui octroie.

Je n'attends rien des questions, mais plutôt des réponses. Tu as abordé un sujet, je ne fais que le suivre. C'est nouveau, ça m'intéresse. À la lumière de tes paroles, peut-être découvrirai-je que je le savais ou m'en doutais déjà.

La lumière de la connaissance brûle, mais c'est le prix à payer pour s'éveiller.

Holà! Après tout ça, je vais aller me coucher, moi.

Au fait, je n'ai pas trouvé ta fête sur le calendrier.

À plus, Prince!
(N'est-ce pas un peu triquant de se faire appeler comme ça?)


Et toi dans tout cela? À te lire, je perçois une connaissance profonde. Mais n'oublie jamais à qui tu parles, en cet instant précis, et que la connaissance peut être menée à double-sens.

Tu es également un peu prétentieux, mon grand... Pose les questions auxquelles tu souhaites que je réponde.

De quel calendrier parles-tu? Celui à base terrestre ou démoniaque? On me célèbre en Janvier, c'est tout ce que je peux te dire.

On finit toujours par s'habituer, tu sais, hé, hé, hé...

Au fin plaisir,

Prince Bélial


Bien mangé? Moi, c'est fait.

Moi, dans tout cela? Je ne suis rien de plus qu'un apprenti.

Prétentieux? Préfères-tu des compliments, vains et visqueux, proférés par des êtres rampants, quémandant quelques miettes de ta bonne volonté, aux audaces nettes et précises des rares qui s'extirpent de la fange? Moi, non.

J'ai déjà posé mes questions: dis m'en plus à ce sujet (Lui et Sa Vérité) et ceux que tu considères comme les deux pour cent d'éclairés.

Une autre question est induite par tes dernières paroles: parle-moi du calendrier démoniaque.

En espérant une réponse de votre incendiaire personne, je me prosterne devant vous et me soumets à votre incommensurable pouvoir, Grand Maître du Feu et des Noires Abysses... Ah, ah, ah, un truc comme ça, ça pue vraiment. Ne l'as-tu pas souvent, pour ne pas dire toujours, entendu? Y entends-tu une véritable dévotion? Personnellement, j'en doute, tu es trop malin pour ça.

Au plaisir, Prince!


Oh, quel mystérieux personnage es-tu, jeune homme! Tu es plein de volonté, ma parole.
 
Je ne peux t'en dire plus sur Lui et Sa Vérité, tout simplement parce que je préfère me taire sur le sujet. Tu sais, bien au contraire de ce que vous croyez, vous les humains, aux Enfers, certaines règles doivent être respectées.

Les deux pour cent d'éclairés dont je parle sont les quelques personnes sur cette terre qui ont ouvert les yeux sur les démons et leur monde et qui ont le droit d'apprendre les grandes vérités, par ma parole et par celle d'autres personnages venant de l'au-delà. Ces personnes sont les perles rares de la Terre.

Le calendrier démoniaque est construit sur douze mois, comme celui de la Terre. Cependant, chaque mois représente une «fête», une «cérémonie», pour chaque rang de démons.

Ha, ha, ha, ça, je l'entends bien souvent, oui. Tu as raison. Je n'en ai cure, du moment que le salut soit respectueux.

Prince Bélial


Bonjour, Prince,

Bonne semaine?

Deux pour cent de la population, ça fait tout de même pas loin de cent quarante millions de gens, ça... Et si on considère que la démonologie est une préoccupation quasiment exclusive d'occidentaux en manque de sensations, ça concentre encore plus les adeptes... Les Perles ne sont pas si rares que ça!

Commet considères-tu Lovecraft et son œuvre? Dirais-tu qu'il faisait partie des éclairés?

Au plaisir de te lire!

P.-S.: As-tu déjà joué/masterisé à In nomine satanis?


Bonjour fidèle,

Lovecraft n'est point de mon sentiment, malgré son nom connu.

Je ne connais que peu cette manœuvre de «In nomine satanis» car, vois-tu, j'ai du travail plus sérieux où je suis.

Bye!

Prince Bélial


Oh, là! Je vois, à la brièveté de ta réponse, que tu as d'autres chats à fouetter. Je te laisse donc tranquille  pour un moment.

Prince



Disons que je m'enrichis de répondre aux questions de sens. Si tu en as d'autres, n'hésite pas.
Tu ne me déranges point, si ça peut te rassurer, hé, hé...

Au plaisir,

Prince Bélial


Bonjour Prince,

Je suis curieux de savoir ce que tu entends, toi, par «questions de sens», car je pense que démons et humains n'ont pas la même notion du sens.

Justement: en voilà une, de question qui, j'espère, t'agréera: tu m'as dit être le fils de Lucifer et de Lilith. À l'origine, à l'époque où tu étais encore (ha! ha! ha!) un ange, es-tu venu juste après Lucifer, ou appartenais-tu à leur sixième cercle, ou est-ce lui qui t'a créé? Donc, pourquoi revendiquer une telle paternité? À moins que cela ne soit spirituel?

Au plaisir!


Fidèle,

C'est vrai. Nous n'avons pas les mêmes notions des mêmes paroles. Par le biais de ce cher site, je préfère entendre des questions dignes d'humains sensés, doués de raisonnement.

Et voilà qu'en parlant d'humains censés, tu me voues directement au passé le plus immonde de l'histoire que les humains aient pu inventer de leur plume. Ne t'ai-je point dit de jeter la Bible et autres cultures au... feu? Je raie donc ta ligne qui parle de l'origine de mon espèce et j'en viens à la raison pour laquelle je revendique une telle paternité.

Mon Père, le roi Lucifer, a certes été rejeté du paradis par Dieu, son créateur. Jusque-là, la Bible avait raison. Cependant, après, tu peux tout rayer. Le roi Lucifer, après sa chute, a vécu des années sur Terre avant de gagner un territoire sombre des profondeurs. Il nomma ce royaume: les Enfers.

Ensuite, il rencontra Lilith, qui demeurait auprès d'Adam. Celui-ci préférait de loin son Ève. Cet amour, elle voulait à tout prix le détruire. Lilith décida donc de se métamorphoser pour exclure Ève du Jardin d'Éden, afin de retrouver Adam, rien que pour elle. Mais voilà que Samaël pointa le bout de son nez pour s'emparer de la belle... Et tandis que Lucifer était jaloux du lien que formaient de nouveau Lilith et Samaël, il parvint à le piéger et à l'assassiner. Lilith, désespérée d'amour en sachant qu'Adam était réservé à ce même sort si elle rejetait Lucifer, choisit, avec rancœur, de s'associer à lui. De là est né un amour, puis... nous, leurs enfants. Et grâce à lui, les Enfers et sa population ont été engendrés.

Je te l'ai dit, oublie la Bible, jette tout au feu... et écoute ton Prince favori, hé, hé, hé... Si d'autres questions te viennent, n'hésite pas.

Bye!

Prince Bélial


Bonjour Prince,

Merci pour le cours d'histoire, ce fut instructif.

Comment se fait-il que pendant des milliers, voire des millions d'années d'existence, les humains ont évolué dans leur mode de vie, mais que les images et les représentations des démons, elles, ne changent pas d'un iota? J'ai mon idée à ce sujet, mais j'aimerais connaître ton avis, question d'avoir le point de vue d'un de ton espèce.

Bon Sabbat...


Bonjour à toi,

La réponse à ta question: Dieu... Jésus...

L'humain a décidé de mettre d'un côté les «gentils» et de l'autre les «méchants». L'humain a également décidé de garder en mémoire ces preuves écrites de la dite Bible, et cela sans jamais vraiment chercher plus loin.

Qui a dit que nous, démons, étions tous des monstres aux têtes cornues? Qui a dit que nous étions tous méchants?

La Bible. Et ces écrits-là, les humains, de génération en génération, n'ont cessé de les croire. Heureusement, certains sont encore sensés, tout de même! Savoir que nous sommes à ce point châtiés m'horripile.

Voici ce que je peux te répondre, mon gars, à ce propos. Mais j'aimerais bien connaître ton «idée».

Bye!

Prince Bélial


Bonjour Prince

Ma question ne concerne absolument pas les personnages bibliques. Cela m'étonne que tu rebondisses ainsi sur ces notions que tu honnis tant.

Je ne suis pas manichéen et comme je l'ai déjà énoncé, le bien et le mal sont culturels.

Ce ne sont pas les cornes qui font le démon, mais sa volonté. N'y a t-il pas des démons à face d'ange?

T'avoir laissé une ouverture dans ma précédente question était une faille facilement exploitable pour toi, afin de ne pas t'engager le premier. Soit!

Le monde des humains évolue, car c'est de la nature même de ce qu'on appelle le progrès. Entre nous, il faudrait revoir la définition de ce terme... Les représentations démoniaques ne changent pas, car elles sont calquées sur les sentiments et les désirs des humains qui, de génération en génération, restent toujours les mêmes. Quelle différence y a t-il entre l'homme d'il y a cinq mille ans et celui d'aujourd'hui lorsqu'il convoite ce qui ne lui appartient pas? Certainement le mode opératoire, mais en aucun cas le sentiment.

À toi de parler,

Au plaisir, Prince.


Bonjour Fidèle,

Pardonne mon retard, hé hé... Dans la réalité des choses, nous ne pouvons percevoir à quelle race appartient tel individu en nos deux terres. Certes, notre queue nous permet de nous reconnaître entre démons, mais certains d'entre nous la dissimulent sous leurs vêtements.

Tu as quelque peu raison dans ta dernière ligne; cependant, je ne peux en dire davantage, moi qui ne vis pas sur Terre et n'agis que vaguement comme un être humain.

Bisou sauvage,

Prince Bélial

************************Fin de page************************