Retour en page d'accueil de Dialogus

Petite Phie
écrit à

Bélial


Des envies?


   

Bien le bonsoir, Bélial!

J'avoue ne pas trop savoir comment commencer cette lettre... Que puis-je bien dire à quelqu'un comme vous? Après tout, en tant que simple humaine, puis-je seulement prétendre  être arrivée à la cheville d'un des plus beaux, et sans doute du plus vicieux des anges? Pour ma part, cela ne fait que vous ajouter un peu de charme.

Je ne vais pas me prétendre savante. J'ai dû lire deux ou trois petites choses à votre sujet: vous êtes adoré par les Sidoniens, ainsi que par les habitants de Sodome et même par les Babyloniens (Si, si! Après que Salomon vous a enfermé avec vos cinq cent vingt-deux mille deux cent quatre-vingts démons, je crois?). Honnêtement, je vous dirai que ce sont ceux qui en parlent le plus qui en font le moins, alors les prophètes et saints en tout genre... me laissent perplexe.
 
Parfois, ne vous ennuyez-vous pas trop? Enfin... j'imagine que vous avez bien assez d'occupations pour l'éternité. Mais, de temps en temps, n'avez-vous pas envie «d'autre chose»? De nouveauté? Un peu futile comme question. Humaine, à vrai dire. Je ne vais pas vous demander si vous ressentez des choses. C'est logique, après tout, le plaisir étant sans doute la meilleure sensation.

J'ai soif d'apprendre mais est-ce que je le mérite?

Humblement,

Petite Phie


Bonjour,chère Petite Phie,

Pardonne mon retard... Beaucoup de questions me sont posées dans ton message, qui comprend également beaucoup de réponses. Bravo pour l'égalité! Merci de m'avoir nommé Ange. Pourtant,quatre-vingt-dix-huit pour cent de mon être appartient à la race des Démons, et surtout mon sang est royal!

J'aime adorablement le fait que les saints te rendent perplexe... Ça me fait sourire.

Je suis à la lettre tes questions et pour te répondre simplement, je ne m'ennuie jamais. Mes  activités professionnelles sont certes monotones,mais ma vie privée est un atout appréciable au cours de mon éternité. Je suis déjà dans le «nouveau«, n'ayant été autrefois qu'un prince bon qu'à baiser les femmes et les hommes, et à s'amuser à jouer le délinquant. Tu ne te demandes pas si je ressens des choses, mais tu as tort. Tout être passionné d'aventures et de vérité mérite d'apprendre.

Au plaisir,

Prince Bélial

************************Fin de page************************