nathalieberube+sprint.ca
écrit à

   


Aramis

     
   

Aramis le chat

    Sieur,

Vous serez fort étonné de l'auteur qui se cache derrière ces mots. Autant vous le dire d'emblée: je suis un chat! Ma couleur est le noir, noir entier, et je n'ai jamais porté de cape, ni aucune botte de ma vie, quoique j’aie déjà eu vent d'un certain chat qui s'appelait le Chat Botté. Mais cela est une autre histoire... À défaut de cape et de bottes, je possède plusieurs épées en l’espèce de toutes mes griffes. Je n'ai jamais hésité à m'en servir afin de défendre mon territoire. Mais on me dit un chat très sociable donc très compatissant pour mes consoeurs et confrères. Vous l'aurez deviné, mon nom est Aramis, et j'en suis fier et digne comme un mousquetaire... Un jour je vous ferai parvenir une photo de ma personne.

Aramis



Cher greffier,

Je suis fort étonné de recevoir une lettre d'un chat, mais est-ce plus surprenant que de recevoir une lettre du futur? Je suis sûr que vous êtes doux et sociable, bien que vous inspiriez la terreur chez les souris et volatiles de votre jardin. Il y a un temps pour les caresses et il y a un temps pour tuer, n'est-ce pas? Je ne suis pas fâché que vous portiez mon nom, puisque j'ai toujours eu de l'affection pour les chats à l'image du grand cardinal (Richelieu, pas l'autre). Du reste, savez-vous qu'étant jeune, on m'avait surnommé «le chat» au sein de la Compagnie des Mousquetaires, tant je pratiquais à merveille l'art de l'esquive? Mais attention à la riposte. Dague et rapière font de fort belles griffes. À moins que ce ne soit à cause de mes sorties nocturnes pour rendre visite à une amie chère? Je ne me rappelle plus. Au plaisir de découvrir un jour votre portrait, frère chat.

Aramis