Diane
écrit à

   

Aramis
Aramis

     
   

  Amitié

    Monseigneur,

De tous les mousquetaires, vous avez été de suite mon préféré. Mais une phrase de d'Artagnan m'a fait très mal, et m'a fait réfléchir. Ses dernières paroles sont: «Athos, Portos, au revoir. Aramis, à jamais, adieu».

Que signifie cela? Comment l'expliquez-vous?

Diane

Chère Diane,

Je vous remercie tout d'abord de votre missive et de l'amitié que vous voulez bien me témoigner.

La phrase que vous me citez, je ne sais dans quelles circonstances d'Artagnan l'aurait prononcée aussi je ne peux que la prendre au pied de la lettre. Si d'Artagnan dit au revoir à Porthos
et Athos, c'est qu'il pense les revoir bientôt. S'il me dit Adieu, c'est qu'il pense qu'il ne me reverra que dans l'autre monde quand nous ne serons plus ni l'un ni l'autre.


Je ne sais si cette explication vous éclairera, néanmoins je me fendrai d'un conseil: ne réfléchissez pas trop et ne laissez pas une phrase ordinaire produire des effets extraordinaires sur votre esprit. Souvent on cherche de bien grands mystères là où il n'y en a pas...

Je reste, Mademoiselle, votre serviteur,

Aramis.