Jenny
écrit à

   


Achille

     
   

Vous auriez fait un grand roi

    Bonjour Achille,

Tout d'abord, je voudrais vous dire que j'ai une grande admiration pour vous. À mon époque, on raconte que vous combattiez comme un dieu et que vous étiez invincible; je sais que ce ne sont que des mythes, mais j'aime croire qu'autrefois il y a eu de grands guerriers. J'aimerais savoir pourquoi vous avez choisi la vie d'un grand guerrier et la gloire plutôt que d'avoir une vie paisible et une femme et des enfants?

Aviez-vous une bonne relation avec Agamemnon et Ménélas? Personnellement, je ne les aime pas beaucoup, mais je ne les ai pas connus, donc j'aimerais avoir l'opinion, sur eux, de quelqu'un qui les a connus.

J'ai une dernière question à vous poser, cher Achille. Pourquoi avoir combattu et tué Hector? Je sais qu'il avait tué Patrocle et que vous vouliez venger sa mort, mais je crois que vous avez eu tort d'aller le combattre pour cette raison. Ce que je veux dire, c'est que si toutes les personnes qui ont perdu quelqu'un à cause de vous étaient venues vous défier pour venger leur mort, des centaines de personnes seraient venues vous voir. Et n'avez-vous aucun regret d'avoir tué le meilleur guerrier troyen et d'avoir empêché celui-ci de voir son fils grandir et devenir roi de Troie, et je suis certaine qu'Hector aurait fait un très bon roi et probablement meilleur que son père.

Je ne veux pas vous dire que ce que vous avez fait était mal, mais moi j'aurais des remords, mais vous et moi n'avons sûrement pas la même mentalité.

Cher Achille, malgré ce que je viens d'écrire, sachez que je ne vous déteste pas, au contraire, j'adore lire votre histoire et vos glorieux combats, et je crois que vous, tout comme Hector, auriez fait de grands rois.

J'espère ne pas vous avoir offensé.

Jenny




Jenny, réjouis-toi car Achille te répond!

Rien n'est un mythe chez moi, je suis et resterai le plus grand des guerriers. Sans être invincible, il sera difficile de m'abattre et jusqu'à présent, nul n'a pu ralentir mon bras.

Quel honneur gagnerais-je à rester avec une femme au coin du feu, dis-moi? Non, ma place n'est plus parmi les femmes. Rien ne sert d'en discuter, jamais je ne reviendrai sur ma décision.

Ce que je pense d'Agamemnon, personne ne l'ignore. Cette face de chienne payera chèrement son outrage à mon égard!

Pour ce qui est de Ménélas, je n'ai rien de concret à lui reprocher, si ce n'est d'appartenir à une fourbe famille.

Pour terminer, sache que je n'ai pas tué Hector. Patrocle est bien vivant, quoi qu'il soit parti effrayer les Troyens vêtu de mes armes. Rien ne lui arrivera puisque je lui ai bien recommandé de ne pas s'aventurer trop près de nos ennemis.

Que les dieux posent sur toi leur regard bienveillant!

Achille