Alexandre
écrit à

   

Achille
Achille

     
   

Ulysse

   

Bonjour,

Comment avez-vous connu Ulysse?




Khairé Alexandre!

J'ai entendu parler d'Ulysse bien avant de le rencontrer pour la première fois. Roi d'Ithaque, fils du sage Laërte et époux de la douce Pénélope, il n'existe pas un seul Hellène qui n'ait pas entendu parler de lui.

Ma rencontre avec Ulysse eut lieu sur l'île de Scyros, à la cour de Lycomède. Il était venu en ce lieu pour me chercher, ayant été avisé que je m'y cachais. Lycomède organisa un banquet en l'honneur des visiteurs et fit danser ses filles et autres vierges confiées à sa maison, dont moi, car ma mère m'avait déguisé en fille pour me soustraire à la guerre. Plus intéressé par ces guerriers et leurs armes que par les pas de danse, j'attirai l'attention d'Ulysse sans le vouloir. Plus tard, afin d'en avoir le coeur net, il me soumit à un test. Il déclara avoir apporté des présents pour les jeunes filles de la maison et parmi les tissus, les bijoux et les objets destinés à plaire aux filles, Ulysse avait dissimulé une superbe épée. Sans réfléchir, je me précipitai sur l'épée et Ulysse eut la confirmation qu'il attendait. On me dénuda et mes attributs masculins ne laissèrent aucune place au doute. L'artifice venait de tomber. Plus rien ne pouvait m'empêcher d'embarquer sur le vaisseau d'Ulysse et il me conduisit au port d'Aulis, où l'armée attendait des vents favorables pour appareiller.

Et toi, connais-tu Ulysse aux mille ruses?

Herrôssô!

Achille




Bonjour Achille,

Je ne sais pas si tu te souviens de moi, mais je t'écris pour savoir si c'est vrai que l'on t'a trempé dans le lac et que tu es devenu invincible à part au talon.

Merci. J'attends ta réponse avec impatience.

Alexandre




Bien entendu que je me souviens de toi, Alexandre. Tu t'intéressais à Ulysse et c'était hier. Je n'ai pas encore perdu l'esprit.

J'avoue que ta question me laisse froid. Je suis tellement exaspéré d'entendre cette histoire de talon. Si je pouvais mettre la main sur le chien qui a répandu ce bruit absurde, je lui couperais les talons et les lui ferais avaler de force. Alors, je le dis encore une fois, mes talons vont bien et je n'ai pas été trempé dans le Styx. Si je suis quasi-immortel, c'est parce que ma mère, la déesse Thétis, a tenté de me rendre immortel et que mon père a interrompu son travail. Je suis demeuré pratiquement invulnérable, mais point immortel.

Pardonne mon impatience, mais imagine qu'on t'aborde constamment en affirmant par exemple que tu es né avec des oreilles de mulet. Toi aussi tu aurais envie de taper sur quelques têtes.

Nous n'en serons pas moins bons amis, si tu le veux bien. Seulement, je ne veux plus entendre d'histoires de talon. C'est bien compris?
 
Achille