Retour en page d'accueil de Dialogus

Anne
écrit à

Achille


Ton fils Pyrrhus


   


Cher vaillant guerrier!

Je voudrais te poser des questions sur ton fils Néoptolème (Pyrrhus).

Quel âge avais-tu lorsque ton fils est né? Qui est sa mère? Quel âge avait-elle? Comment vous êtes-vous rencontrés? Vers la fin de la neuvième année de la guerre de Troie, peux-tu me dire si ton fils était en âge de se battre? Je sais qu'il était présent à la prise de Troie après ta mort, mais cela me laisse un certain doute vu que tu étais jeune, à peu près de l'âge d'Iphigénie (dont on voulait faire croire qu'elle irait à Aulis pour t'épouser) ou de la génération d'Hélène. Crois-tu qu'Oreste, frère de cette dernière, avait le même âge que ton fils?

Autre question sur le mariage de tes parents. Comment expliques-tu que c'est pendant leurs noces que la déesse Iris a jeté une pomme d'or à la plus belle femme du monde (les trois déesses voulant toutes avoir le prix de la beauté), et que seul le mortel Alexandre (Pâris) ait été en mesure de révéler le nom de la gagnante? Si j'ai bonne mémoire Pâris était de ta génération, n'est-ce pas? Comment cela se fait-il qu'il soit déjà à l'âge adulte au moment de ce fait alors que toi-même tu n'étais pas encore né?

Peux-tu me renseigner un peu plus sur le temps qu'il y a eu entre le mariage de tes parents et la guerre de Troie?

Mes sincères hommages à l'homme le plus vaillant de la Terre!

Anne



Anne à la belle bouche,

J’avais à peu près treize printemps lorsque mon fils est né et sa mère, Déidamie, en avait quinze environ. J’en compte vingt-cinq à présent. C’était à l’époque où ma mère avait décidé, pour ma sécurité, de me cacher parmi les vierges résidant à la cour du roi Lycomède sur l’île de Scyros. Déguisé en fille, j’ai vécu parmi elles et c’est ainsi que je suis tombé amoureux de Déidamie et que je l’ai séduite.

Cela fait maintenant douze années de cela. Un an ou deux de plus et je te dirai que si mon fils est la moitié de ce que j’étais, il sera prêt à venir combattre à mes côtés, ou pour honorer ma mémoire si, comme tu le dis, je dois mourir d’ici peu.

À l’époque du drame d’Aulis, j’avais à peine quinze ans et Oreste était encore un enfant vivant dans le quartier des femmes. Il avait donc quelques années de plus que mon propre fils, mais guère plus que quatre ou cinq.

Pour ce qui est d’Alexandre, il est mon aîné d’une quinzaine années. Je me souviens très bien de l’annonce de l’enlèvement d’Hélène. C’était pendant un banquet en l’honneur de mon initiation, j’avais alors sept printemps. Nous n’avons traversé la mer Égée pour envahir la Troade que huit ans plus tard. Tu sais, on n’assemble pas une coalition de douzaines de royaumes en quelques mois. Il aura fallu toutes ces années à Agamemnon pour convaincre les chefs, faire fabriquer des armes, des vaisseaux, des chars et monter une armée.

J’espère avoir réussi à dissiper ta confusion et si tu as des questions supplémentaires, n’hésite pas à m’écrire de nouveau.

Que les dieux te chérissent!

Achille
************************Fin de page************************