Retour en page d'accueil de Dialogus

Clémence 
écrit à

Achille


Ton enfance


   


Cher Achille,

J'ai longuement visité des sites afin de trouver des détails sur ton enfance. J'ai aussi cherché dans bon nombre d'encyclopédies. Mais rien de bien convaincant! Ton avenir glorieux, nous le connaissons. Mais qu'en est-il de ton éducation, de tes loisirs, de tes amis? Je sais que quelqu'un d'autre avant moi t'a posé cette question, mais j'aimerais, si possible, avoir un peu plus de précisions.

Bien amicalement.


Salut à toi, Clémence!
 
Je suis né à Larissa, mais j'ai grandi à Phthia, dans le Sud de la Thessalie, dans le manoir de mon père Pélée, roi de cette cité.

C'est là que j'ai vécu les plus belles années de ma vie, en compagnie de ma sœur Polydora -née d'un premier mariage de mon père- de mon maître Phoenix, de mon bien-aimé Patrocle, venu vivre avec son père à Phthia alors que je n'avais que six ans, et de mes camarades qui, plus tard, sont devenus les commandants de mon armée, Ménesthios (qui est aussi mon neveu), Pisandre, Eudore et Alcimédon.

Est-il nécessaire de mentionner l'intendante du palais, une femme robuste et animée, ou les palefreniers qui me laissaient traîner dans les écuries, ou les conseillers de mon père qui me traitaient toujours avec bienveillance? Ils furent nombreux ceux qu'à cette époque j'aimais et ne voulais jamais quitter. Mais lorsque j'eus atteint mes neuf ans, mon père me confia au centaure Chiron, sur le mont Pélion. Avec lui, je passai deux années à m'entraîner et à étudier. Cependant, je n'étais pas l'élève idéal et si je surpassai en prouesses les attentes de mon maître, je me comportai également en mauvais garnement, me liant d'amitié avec les Centaures, buvant sans modération et terrorisant les campagnes avoisinantes.
 
J'aurais vécu ainsi encore longtemps, mais ma mère, la déesse Thétis, m'amena avec elle et me confia au roi Lycomède. Elle m'avait déguisé en fille afin de me soustraire à ma destinée, craignant pour moi une mort précoce. Ainsi je passai les années suivantes parmi les vierges de Skyros, en tant que Pyrrha, sœur d'Achille. C'est là que je rencontrai la fille du roi, Déidamie, et qu'elle devint mon épouse secrète, mère de mon fils. Je fus découvert peu de temps après par Ulysse et j'abandonnai les jeux des filles pour les combats.
 
Voilà, c'est le résumé de mes jeunes années. Si tu as des questions supplémentaires, n'hésite pas.
 
Que les dieux te soient cléments!
 
Achille


Très cher Achille,

Je te remercie humblement pour toutes ces informations, merci d'avoir pris le temps de me répondre.

Cordialement,

Clémence


Ce fut un plaisir de répondre à tes questions, douce Clémence. N'hésite pas à m'écrire de nouveau si une question te tourmente.
 
Achille


************************Fin de page************************